16/12/2013

Le retable a retrouvé son lustre d’antan

C’est en l’ église St Marie de L’assomption construite en 1016 qui possède sa double titulature St Marie et St Antoine, en présence de Monseigneur Marceau évêque de Perpignan, des pères Ségondy, Marcheval , Germain, du maire Christian Olive accompagné d’adjoints et de la communauté paroissiale du secteur que nous avons assisté à la bénédiction du nouveau retable restauré par les mains expertes des services départementaux grâce à l’aide financière de la municipalité (30%) et du conseil général pour un montant global de 26 230€.

Dans une nef comble le père Ségondy rappela que : « malgré la séparation de l’église et de l’état en 1905 nous pouvons dire que vivre ensemble était possible soulignant qu’également suite à la déclaration des droits de l’homme et du citoyen nul ne doit être inquiété pour ses opinions même religieuses » Moment de partage, d’intimité qu’ouvrit Monseigneur Marceau au cours duquel la confrérie rendit hommage à ce retable, véritable patrimoine issu de la foi de nos aînés,  retable de Navarre construit en 1750, repris en 1792 et ramené au culte catholique boulounenc après les combats entre les français et nos voisins Espagnols en 1796. Pour sceller l’événement après la coupure symbolique du ruban une sardane fut dansée par l’assistance au son de la Cobla Les Casenoves qui pour l’occasion jouèrent un morceau musical revisité par son chef Jordi Vila. Un pot convivial à la salle des fêtes clôtura ce moment apprécié de l’assistance.

                                                                           Jacques Martinez

Blog 1.jpg

 Coupure du ruban par Monseigneur Marceau, Christian Olive maire et l’abbé Ségondy

           

Blog 2.jpg

 

Blog 3.jpg

             La sardanne fut dansée au son de la Cobla des Casenoves

                                                                              Photos Image 66