29/11/2010

Trops de trains au Distriport : les riverains mécontants

IMG_5832.JPGMalgré une baisse certaine des températures, ils étaient quand même une centaine sur les voies de la gare de fret, à signaler leur mécontentement et leur ras-le-bol. 0rganisés, paniers de victuailles, baudriers de sécurité, bonnets, c'est dans le calme que ces familles, malgré leurs nerfs mis à vifs depuis prés de deux années, se sont appropriées les voies de chemin de fer pour qu'à l'avenir leurs revendications soient enfin reconnues. Certes il y a l'emploi indu par ce fret dira Marcel :  « Mais lorsque en plein sommeil à 3 ou 4 heures du matin on avertit ses collègues de la fin d'une manutention par un grand coup de klaxon pour que le convoi démarre, je pense que l'on peut mieux faire... » Même son de cloche du coté de la municipalité fortement représentée, maire en tête, soucieuse de l'aspect économique et du bien être des ses concitoyens « des aménagements sont en cours avec les opérateurs, des réunions se succèdent, ils viennent même de changer les vielles locomotives diesel ». Détermination, attente, déploiement de banderoles explicatives au milieu de voies encombrées de wagons, discussions mais aucun train à l'horizon pour le départ. Le couperet tombe alors lorsque la gendarmerie, présente sur les lieux mais discrète informera les manifestants qu'aucun train ne partirait avant 3 heures du matin. Déçus les responsables appelèrent leur troupe à faire un seeting devant les locaux de la gare vide et fermée à double tour et déguster coques et gâteaux préparés par chacun d'entre eux. L'idée d'autre types d'action faisait son chemin dans les esprits.

Slogans.JPGPrésidente Muller.JPG
IMG_5821.JPG
Bien décidés. ruisjpg.jpg
Collation.JPG
Photos Image 66