09/12/2012

LGV Barcelone, news

http://www.lindependant.fr/2012/11/29/lgv-55-minutes-pour...

24/08/2012

A-propos de la future ligne LGV

Pourquoi s’obstiner à construire une ligne nouvelle mixte qui ne répondra pas aux besoins du fret

La première étude concernant une ligne nouvelle Perpignan Montpellier avait retenue un couloir de 100 m entériné par le PIG de 1995 ; cette étude préconisait une LGV strictement voyageurs ainsi qu’une gare nouvelle entre Béziers et Narbonne sur la commune de Nissan ou les 2 lignes (LGV et ligne ancienne) se croisent. 

Cette étude, qui avait l’accord des élus et de la population, n’a pas été concrétisée, certains diront par manque de trafic d’autres par manque de moyens pécuniaires. 

En l’année 2000 le projet de Ligne nouvelle a été repris avec toutefois une différence importante : réaliser une ligne mixte Voyageurs /fret en retenant les vitesses de 320 Km/h pour les TGV et 120 Km/h pour le fret. Par la suite, la vitesse de la ligne fut relevée à 350 Km/h pour les TGV. La raison officielle la plus souvent invoquée était : diminuer la fréquentation routière ?  

 Dans l’article de l’Indépendant du 12 août 2012, les écologistes reviennent sur la vitesse de 350 Km/h ( 320Km/h dans l’immédiat ) voulant ignorer que l’augmentation du coût n’est pas le fait de la vitesse mais le fait de la mixité ; en effet faire une LGV mixte dans cette région au profil tourmenté c’est : 

- Limiter les rampes à 12,5 mm/m contre 35 mm/m pour un TGV entraînant l’augmentation de viaducs, de ponts, de tunnels à construire ;

- Obligation de passer les rayons des courbes à 8 000 m au lieu de 6 000 m pour un TGV ;

- Obligation de construire des voies d’évitements afin de permettre aux trains les plus rapides de doubler les trains les plus lents ;

- s’assurer un surcoût de maintenance considérablement plus élevé. 

Les estimations actuelles de coût sont de 4,5 milliards pour une  LGV voyageurs  et environ 7 milliards pour une ligne mixte. Contrairement à l’article des écologistes ce n’est pas la vitesse qui entraîne le surcoût mais seulement la mixité. 

Par ailleurs, avoir des trains qui circulent à 300 et 320 Km/h a permis de raccourcir les temps de trajet et c’est ainsi que Air France, British Airways et Ibéria ont supprimé leurs dessertes aériennes de Paris Londres Bruxelles et Madrid Barcelone etc. Pour mémoire l’émission de CO2 est d’environ 150g par Km / passager pour un avion (variable en fonction du type d’avion) pour seulement 2,6 g pour un TGV. En limitant les performances des TGV on diminuerai le transfert modal vers le train.  

 Le couloir de 1000 m accepté par décision ministérielle suit à 95% le tracé de la ligne qui avait fait l’objet du PIG de 1995, il est donc raisonnable de penser que la largeur de 100 m qui sera retenue définitivement coïncidera avec le tracé antérieur, avec toutefois quelques variantes en fonction d’impératifs différents. En supposant, seulement pour le département des Pyrénées Orientales, que la décision de retenir une ligne mixte soit retenue, c’est le tracé littoral qui s’imposera avec les nuisances que cela impliquera pour les riverains de Peyrestortes et de Baho. 

Enfin pour revenir au budget, c’est la ligne mixte qui imposera un coût de 7 milliards voire plus et non la vitesse comme souhaitent nous l’imposer les écologistes et c’est effectivement le choix d’une ligne mixte qui pourrait faire retarder le projet. 

En conclusion nous pensons à Energie TGV qu’il est urgent de revenir au tracé ayant obtenu tous les satisfecits soit au tracé de 1995 éventuellement avec quelques passages mixtes si cela devait s’avérer nécessaire notre préférence allant vers la non mixité, lors du débat public c’était aussi l’avis de la SNCF qui a 30 ans d’expérience en la matière. 

                                              Claude Auger Président d' Energie TGV 

Association Energie TGV.  140, bouvevard Watt - 66100 Perpignan. 

 

29/01/2011

Le Perthus : de la motivation , des réjouissances et du combat pour 2011

Voeux du maire le Perthus.jpg

Voeux du maire du Perthus, Claude Picas au micro, entouré d'élus et l'assistance à l'écoute.

Photo: Image66

Figure imposée de la démocratie locale, la cérémonie des vœux s’est voulue au contraire une excellente soirée où le plaisir de vivre ensemble était tout à fait palpable. Pour la mise en bouche, avant lecture des bilans et projets la chorale Perthusienne « Aire de Tramontana » distilla quelques morceaux choisis de belle facture. Ensuite entouré de son conseil municipal, d’Alain Torrent maire de Céret, de Robert Garrabé maire de St Jean Pla de Corts et  Vice-Président du Conseil Général, d’Alexandre Puignau maire de Les Cluses, Claude Picas maire des lieux adressa à l’assistance composée de citoyens, de représentants des autorités militaires, de la gendarmerie, des douanes, de la police , du CCPD, de l’abbé Ségondy et d’amis ses vœux les plus chers pour 2011.

La contrainte et la vision.  Un, la contrainte de devoir un jour s’acquitter de la TVA sur les recettes de stationnements. Les sommes sont à présent mises de cotés au cas ou. Deux, la vison de notre commune qui avec 582 habitants n’a pas besoin d’équipements luxueux et superflus. Tout existe et c’est unique en France.

Le point Info.  Le meilleur exemple, situé au cœur du village, il est devenu après la mairie, l’autre maison du peuple. La qualité de l'acceuil réservé par ses équipes, suffit d'ailleurs à elle seule à en faire la promotion. Alors en 2010, ce que nous avions ciblé, cest l'école, le patrimoine, et la sécurité.

L’école. Notre engagement pour l'école a contribué à sécuriser ses accès, améliorer le bien être dans les classes, et participé à l'amélioration du contenu pédagogique grâce à la toute nouvelle classe numérique.    Après de nombreux efforts conjugués des parents d’élèves et l’appui d’Albert Chiscano, 1er adjoint, cette école multilangue voit son effectif progresser de 13%. 

Le patrimoine. Motivation accrue pour continuer les travaux au fort de Bellegarde et création d’une muséographie sur le thème « Le passage depuis plus de 2000 ans ». Nous avons refait une partie de la toiture, réalisé des travaux d'aménagement dans différentes pièces pour que la visite soit encore plus captivante.  Remise en état également des 4 fontaines de la ville. Acquisition de mobilier pour la bibliothèque, d’un chapiteau pour le centre aéré, Procédé à quelques acquisitions foncières, financé la mise en place d'un relais pour recevoir la télévision numérique espagnole.A ce propos, avant fin 2012, ce sera au tour de la télévision française de passer au tout numérique.et arrivée d’un monsieur numérique (Pascal Buisson) pour tout ce qui concerne les nouvelles technologies.

Impositions . Pas d’augmentation des taux communaux des impôts qui sont toujours les plus bas des 226 communes du département ni des taux locaux d’imposition.

Des nuages pour 2011, le moment du combat. Baisse significative de la fréquentation touristique, envolée des dépenses du CCAS (œuvres sociales). Traversée de la commune par la D900 très dangereuse. Mais surtout le contentieux avec la ligne LGV est toujours d’actualité et le nouveau tunnel de la THT dont nous ne voulons pas et que l'on souhaite nous imposer. Nous sommes prêts à défendre par tout les moyens notre sous-sol car nous disons : assez de tunnels sous nos pieds. Actuellement se déroule l'enquête loi sur l'eau relative au creusement de ce tunnel. Je vous invite à exprimer votre désaccord sur les registres d'enquête disponibles en mairie . Réunion le 27 janvier en mairie : « C’est le moment du combat, préparons nous à manifester durement »  dixit le maire.   Lundi 8 février, réunion très importante à 20h30 salle des fêtes avec RTE. Venez nombreux

Mais des réjouissances aussi. Nous fêterons en 2011 les 1000 ans de St Marie de Panissars avec l'aide de Georges Castellvi, Jean Tocabens adjoint à la culture et des pères Ségundi et Germain, de l'intégration de l’intercommunalité des communes du Vallespir. Après quelques mots de considération sur l’action accomplie de  Robert Garrabé toute la communauté présente pût apprécier les agapes servies et animées musicalement par l’orchestre de Casenoves.

                                                                                                                        Jacques Martinez

Vive le Perthus et Visca Catalunya, et très bonne année à notre pays.

 

IMG_6525 copie.jpg