26/11/2010

La rue des Pyrénées deviendra piétonne cet été

vue 2.jpg
Le maire au micro le boulou.jpg
De gauche à droite, M. Comes, Mme Vilard, M. Christian Olive maire, M. Roger Botella architecte.

La réunion de présentation du projet de réaménagement du centre ville, qui prévoit notamment la piétonisation de la rue des Pyrénées, c'est déroulée la semaine dernière. Le débat qui a suivi s'est tenu dans le calme. En réaménageant le centre ville, la commune entend bien donner la priorité aux piétons. Pour ce faire, elle prévoit de leur dédier la rue des Pyrénées dans son intégralité, en y implantant une « rambla », sur laquelle la circulation des automobiles sera bannie. Parrallèlement,  les avenues De Lattre de Tassigny, (route d'Espagne - de la BNP au café "le Manège"), et du général de Gaulle (route de Céret - de la BNP  au Grand Café) redeviendront à double sens sur toute leur longueur. Conséquence : une partie des places de parking situées sur ce dernier axe sera appelée  à disparaître.  « Mais nous avons  anticipé cette perte en créant un parking à côté de l'ancienne maison du garde barrière, après le parking du stabulum », souligne le maire Christian Olive, selon qui les travaux s'étaleront de fin janvier à fin juin 2011!!!!!!...

Une rambla piétonne. Malgré tous les changements annoncés, la réunion publique organisée en début de semaine dernière, c'est déroulée dans le calme.  Dans son discours inauguratif, le maire a bien pris soin de préciser qu'il venait de prendre des arrêtés pour interdire le passage en centre-ville des camions de plus de 3,5 tonnes, ainsi que celui des convois exceptionnels. Dans la foulée l'architecte responsable du projet,  Mr. Roger Botella, a annoncé que 47 nouvelles places de parking seraient réalisées, notamment rue des Pyrénées, juste avant le carrefour de l'avenue de Tassigny. Puis, il a dévoilé, images de synthèse à l'appui, la dimension esthétique du projet. Celui-ci prévoit, entre autres, le déplacement de la fontaine depuis la place de la victoire jusqu'au virage situé dans la rue des Pyrénées,  des jeux d'eau sur la rambla, des plantations d'arbres divers, des éclairages modernes, ou encore des bandes ralentissantes  sur l'avenue du Général de Gaulle.

vue 4.jpg
Rue des Pyrénées.

30 km / heure en centre ville.
Une fois cette présentation terminée, le débat à proprement  parler pouvait débuter. Certains se sont inquiétés du stationnement en centre ville. D'autres se sont interrogé sur l'avenir des immeubles vacants présents sur l'avenue des Pyrénées. « Malgré la déviation, je vois beaucoup moins de camions », a également constaté un des membre de l'assistance.  « J'ai pris des arrêtés, a répété Christian Olive.Je vais demander à la police municipale de les faire respecter, et à la préfecture d'informer les transporteurs. Nous avons déjà installé des panneaux interdisant les convois exceptionnels  et une dizaine d'autre signalant l'interdiction aux 3,5 tonnes ont été commandés au Conseil Général. Ils devraient être livrés au plus tard fin novembre ». La vitesse des automobiles en centre-ville a aussi été évoquée. « J'espère que des ralentisseurs sont prévus, parce que le matin, à 6h, il y a des voitures, qui roulent a preque 100k/h en centre-ville », a ainsi déclaré un autre intervenant. « Se sera une zone à 30k/h, a assuré le maire.Toute une série d'aménagement sont possible, j'en fait mon affaire. Il faut que s'aralentisse ». A la demande des commerçants, Christian Olive a également promis que les places réservées aux livraisons, seront installées à l'extrémitée de la rue des Pyrénées.
Arnaud Andreu
vue 3.jpg
Avenue du général de Gaulle en double sens

1,4 million d'euros

Le coût total des aménagements prévus en centre-ville devrait s'élever à plus de 1,4 millions d'euros. Maître d'ouvrage, la communauté de communes du Vallespir, qui prendra en charge tous les travaux ayant trait à la voirie et au mobilier urbain, participera à hauteur d'un million d'euros, dont  400 000 Euros de subventions espérées ( fonds d'intervention pour les services,  l'artisanat et le commerce, département. Dotations de développement rurale). La commune du Boulou devra pour sa part mettre 400 000 Euros de sa poche.  Cependant , 40%  de cette somme devrait également être payée par des subventions. Les travaux, qui devraient durer entre 5 et 6 mois, débuteront, si tout va bien, dans le courant du mois de janvier,  par la mise en double sens de l'avenue du Général de Gaulle.

Arnaud Andreu

Assistance le boulou.jpg
Président CC V le boulou.jpg
2e à droite, Alain Torrent, président de la communauté des communes, maire de Céret
vue 2 de nuit.jpg

Vue nocturne de la nouvelle rue des Pyrénées.

vue 1.jpg
Après les fontaines, au fond, parkings jusqu'au carrefour de l'avenue de Tassigny.