13/03/2017

Jordi Cabezas expose conjointement à la Médiathèque et à la Maison de l’histoire

Une exposition de photographies concernant le patrimoine historique, naturel, et l’expansion commerciale de la Jonquera se tient en parallèle sur les deux entités culturelles de la ville.

Chaque cliché présente les spécificités de cette commune qui de par sa situation géographique spécifique, sa position géo-stratégique, a vécu au fil des ans et depuis l’époque romaine de manière intermittente comme une ville frontalière.

Frontière de la Gaule et de l’Hispanie, frontière entre les comtés de Besalu, d’Empurias et du Roussillon, frontière entre les royaumes d’Aragon.- Catalogne et celui de Majorque entre 1276 et 1344 et à partir de 1659 avec le traité des Pyrénées frontière entre Catalogne-Espagne et France.

Zone riche en constructions mégalithiques, romaines, visigothes et romanes, châteaux médiévaux et de stratégie militaire de surveillance de la voie frontalière, zone d’exils depuis la révolution Française jusqu’à la guerre civile espagnole.

Blog 3.jpg

Jordi Cabezas au micro présente son expo

Photo J. Martinez

07/03/2017

Vidéo conférence à la médiathèque par Jordi Cabezas ce Vendredi 10 mars à 18h00

Vidéo conférence.png

03/03/2017

« La Jonquera, passé, présent et futur : Terre de passage mais aussi frontière »

Avec le concours de la Mairie du Boulou, de la Médiathèque et de la Maison de l’Histoire du Boulou, M. Jordi Cabezas (ancien maire de La Jonquera) présente au Boulou, une exposition de photographies sur le patrimoine historique, naturel et sur l’expansion commerciale de la ville de La Jonquera.

Terre de passage naturel entre l’Europe du Nord et le continent africain, La Jonquera a été au fil des siècles, un véritable carrefour.

La culture de Mailhac, avec le champ d’urnes d’Agullana, prouve également qu’elle fut aussi terre de passage durant l’âge du fer. « Histoire et Patrimoine de La Jonquera ».

Exposition présentée à la Maison de l’Histoire - Casa del Voló, Du 1er Mars au 27 Mai 2017.

Samedi 4 Mars 2017 à 11h30, à la Maison de l’Histoire « Casa del Voló », vernissage des expositions de photographies de M. Jordi Cabezas. Entrée libre.

Invitation Cabeza.png

27/02/2017

Le paysage métaphorique de Claude Belime à la médiathèque

Photographe, créateur, observateur, Claude Belime a toujours voulu donner du sens à sa photographie. Adepte de Nicéphore Niepce, d’Eugène Atget, d’Ansel Adams, photographes qui ont durablement marqué la photographie de paysage, l’auteur de cette remarquable exposition nous livre sa réflexion.

Démarche photographique

« Souvent le photographe s’arrête à la technique, la photographie n’est pas que le résultat d’un appareil mécanique ou électronique. Ma démarche sur le paysage, c’est surtout mettre l’accent sur la notion de lieu et de culture qu’elle engendre. »

HM : l’expo présentée actuellement à la médiathèque

« C’est une variation sur la notion de frontières entre les états, les choses, en prenant comme sujet l’horizon marin. Dans ce cas cette notion se dilue dans un fondu voire dans les noirs. Le sujet est loin d’être clos, les paysages sont en perpétuels mouvements. D’une part parce que les lieux changent et que d’autre part notre vision et notre culture se modifient également. Pour cela ils sont une voie d’accès à notre humanité. C’est ce va et vient perpétuel entre notre milieu et nous-mêmes qui nous fait être. »

Vous êtes le créateur de la galerie « Lumière d’Encre » à Céret www.lumieredencre.fr

« Oui, c’est une galerie associative pour la promotion de la photographie contemporaine. Nous organisons une résidence d’artiste, l’artiste Françoise Beauguion, www.francoisebeauguion.com, a été choisie actuellement pour la période 2016/2017, sur le thème « Céret, une géographie humaine multiforme »

Alors une visite s’impose jusqu’au 27 février à la médiathèque si vous voulez réfléchir et vous enrichir, faisant d’un paysage, un objet d’étude, remettant profondément en cause nos conceptions.

Médiathèque de la ville, av Jean-Léon Grégory, 04 68 83 75 00, les lundis de 13h 30 à 18heures ; mardis, mercredis, jeudis, vendredis de 9 heures à 12 heures et de 13h30 à 18 heures ; samedis de 9 heures à 12 heures.

                                                                  Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                    Claude Belime devant son travail

                                                                           Photo J. Martinez

02/02/2017

Photographies de Claude Belime à la Médiathèque

Affiche médiathèque.jpg

26/01/2017

Robert Barrière présente « Urban Planet » à la médiathèque

Catalan du Vallespir, résidant à Saint Jean Pla de Corts, Robert Barrière présente Urban Planet, une exposition de photographies, à la médiathèque municipale durant tout le mois de Janvier. Photographe autodidacte, Robert Barrière a obtenu le prix Coup de Cœur du Jury Visa Off pour son reportage " A bout de soufre " montrant les dures conditions de travail des porteurs de soufre dans le cratère du volcan Kawah Ijen situé dans l'extrême est de l'île de Java.

Comment est née votre passion pour la photo ?

J'ai commencé la photographie à l'âge de 12 ans grâce à mon oncle Charles Ibanez photographe et horloger au Boulou, et qui m'a transmis cette passion.

Quelles thématiques traitez-vous ?

Je suis curieux, donc je traite tout type de sujet en photographie, mon thème de prédilection est quand même le reportage photographique dont j'avais toujours rêvé en faire mon métier, la vie en a décidé autrement.

Vous voyagez beaucoup, comment se créent vos reportages sur le terrain ?

J'adore les voyages et donc j'aime partager au travers de la photographie ma passion de la découverte de lieux insolites et d'aller à la rencontre d'ethnies ou de populations qui vivent différemment de nos sociétés européennes. J'ai beaucoup voyagé ces 20 dernières années un peu aux Etats Unis et Canada, mais surtout dans l'Asie du Sud Est, Indonésie, Asie et Inde.

Quel message souhaitez-vous transmettre à travers l'exposition Urban Planet , nommée pour le Prix thème libre au Festival Visa Off 2012 et présentée à la médiathèque jusqu'au 31 janvier ?

Ces photographies, contrairement à ce que je fais d'habitude, ont été prises en France, à Paris dans le quartier de La Défense à l'occasion d'un déplacement professionnel. Lorsque je suis allé faire ces photographies, dans ce site aux constructions futuristes aux immenses tours de verre, le gens que j'ai croisé marchaient vite, téléphones mobiles collés à l'oreille, et paraissait complètement déconnectés du monde réel. J'ai toujours pensé que ce type d'habitat de demain ne favorisait pas l'échange et que plus on concentre les populations dans un habitat surdimensionné, moins il y avait de lien social. En 2030, huit humains sur dix habiteront dans des villes peuplées de dizaines de millions d'habitants. L'homo-urbain, comme l'homo sapiens apparu il y a 200 000 ans, s'intègre petit à petit dans ce nouvel habitat.

Vous avez participé à de nombreux Visa Off. Une de vos photos a été retenue pour illustrer l'affiche et le dépliant du Visa Off 2016, que vous apportent ces expériences ?

Visa Off et moi, c'est une aventure qui dure depuis cinq ans avec justement cette exposition en 2011, puis j'ai eu un prix en 2012 pour un reportage en Indonésie sur les porteurs de soufre. Cette année, j'ai eu la chance d'être retenu pour faire l'affiche du festival avec un reportage sur le bain sacré des femmes en Inde du Nord, dans la province du Rajasthan.

Vous êtes membre du Perpignan Photo Club, des expositions collectives sont souvent proposées par l’association, est-ce une complémentarité à votre travail photographique individuel , une ouverture vers d'autres photographes , d'autres techniques , d'autres lieux d'exposition ?

Je suis dans un club photo très dynamique ou j'apprends beaucoup et je fais des concours. Je suis affilié grâce à Perpignan Photo à la Fédération Photographique de France, mais aussi la Fédération Catalane Sud ainsi qu'à la Fédération Espagnole de Photographie.

Quelle photographie aurait-pu susciter votre amour pour cet art ?

Difficile pour moi de citer une seule photographie, mais j'aime la photographie humaniste de Robert Doisneau dont je suis un fervent admirateur et ce sont ses photos qui m'ont touché, ensuite j'adore Sebastiao Salgado, Steve Mac Curry... mais la liste est longue, quand on aime, on ne compte pas...

Médiathèque de la ville, av Jean-Léon Grégory, les lundis de 13h 30 à 18heures ; mardis, mercredis, jeudis, vendredis de 9 heures à 12 heures et de 13h30 à 18 heures ; samedis de 9 heures à 12 heures.

                                                          Propos recueillis par Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                             Robert Barrière, photographe

                                                                                           Photo : ML. Martinez

28/11/2016

Écrits et photos sur la ruralité et les communautés libertaires

Écrivains et photographes exposent leur vision du monde rural.

Très riche rencontre entre le photographe Jean-Christophe Milhet, les écrivains Michel Llory, Jean-Pierre Bonnel et Paul Gérard à la médiathèque du Boulou sur la ruralité.

« Néo »

Jean-Christophe Milhet, originaire du Boulou est photographe professionnel depuis 2010. Il est intervenant à l’Université de Perpignan pour les élèves du nouveau Diplôme universitaire de technologie photo-journalisme. Il anime également des ateliers pour l’ensemble des étudiants. Jean-Christophe est membre de l’agence Nature Image et spécialisé dans les thématiques sociales et environnementales. Il collabore aux revues Pyrénées Magazine et Rustica. Il travaille aussi pour l’agence départementale du tourisme et est en charge des hauts cantons et de la montagne. Dernièrement, JeanChristophe Milhet a présenté son reportage Néo exposé à la médiathèque.

« L’expulsion » et « Terres oubliées »

Michel Llory a une double appartenance au monde de la littérature et au monde scientifique. Après 27 ans de travail au centre de recherches d’Électricité de France, il a créé et dirigé un département de recherche sur les grands risques, les accidents industriels et leur prévention et il a été également consultant dans ce secteur. Michel Llory a publié des ouvrages scientifiques et des romans. Il a animé des ateliers d’écriture. En 2011, l’écrivain a été récompensé lors du Prix Méditerranée : il a obtenu pour son livre L’enquête explosive une mention spéciale du jury. Michel Llory a présenté lui aussi à la mé- diathèque du Boulou deux livres. Tout d’abord L’expulsion, son premier roman paru en 1990 aux éditions Stock et réédité cette année. Ce livre relate un fait réel l’expulsion du dernier berger de la vallée du Riuferrer. À sa parution l’ouvrage avait déjà obtenu de très bonnes critiques et fut remarqué au Canada et aux États-Unis. Son dernier roman Les terres oubliées ravive un fragment de cette humanité paysanne, disparue avec l’arrivée du progrès et l’exil des jeunes vers les villes et témoigne de la lutte constante et acharnée des paysans pour leur terre.

Communautés libertaires agricoles

Pour le livre Les communautés libertaires agricoles et artistiques en Pays catalan, Jean-Pierre Bonnel a été le moteur, le scribe et le passeur et Gérard Paul a été le coordinateur attentif des 40 auteurs que rassemble cet ouvrage collectif, symbole de libre parole. Jean-Pierre Bonnel a été professeur de lettres modernes, auteur de plusieurs ouvrages artistiques, poétiques, romans et de trois biographies sur Matisse, Machado et Walter Benjamin. Gérard Paul a été un des fondateurs de la communauté des Carboneras, près de Las Illas. Il a vécu ces nouvelles expériences humaines et sociales qu’étaient les communautés après mai 1968. Les années 70 furent le temps des ruptures, des révoltes, des expériences en réaction contre le mode de production capitaliste et la société de consommation. La rencontre entre tous ces auteurs a été une très belle réussite.

Exposition jusqu’au 30 novembre à la médiathèque, les lundis de 13 h 30 à 18 heures, les mardis, mercredis, jeudis, vendredis de 9 heures à 12 heures et de 13 h 30 à 18 heures et les samedis de 9 heures à 12 heures.

                                                                           Jacques Martinez

Blog.jpg

Photo J. Martinez

02/11/2016

Rencontre - Echange : le monde rural en mutation dans les Pyrénées Orientales ce vendredi 4 novembre à 18h00 à la médiathèque

Rencontre Médiathèque.jpg

31/10/2016

Architectures du Boulou et d’ailleurs ; Photographies de Jean-Claude Liehn à la médiathèque

La beauté d’une architecture ne se mesure pas seulement à sa renommée. Tel semble être le mot d’ordre qui guide ce photographe.

Il sait nous révéler les charmes cachés des maisons les plus simples, celles devant lesquelles on passe tous les jours sans jamais les regarder.

Parfois avec un soupçon de nostalgie, mais toujours à distance de l’anecdote et du pittoresque, il jette un regard attentif et bienveillant sur la banalité quotidienne. « Mes sujets sont des maisons le plus souvent banales, mais je les photographies avec le plus grand soin, comme s’il s’agissait de résidences prestigieuses illustrant un livre d’art (Belle lumière douce, pas d’automobiles ou de personnages gênants). Mon objectif est de faire réfléchir les spectateurs sur les beautés cachées de leur habitat. Car je pense que l’on peut trouver du charme à bien des endroits modestes, pour peu que l’on y prête attention.

Au Boulou, mais aussi ailleurs dans la région ou aux USA, il poursuit sa quête et nous fait partager sa curiosité pour les richesses cachées de notre habitat.

À la médiathèque, jusqu’à fin octobre, les lundis de 13h 30 à 18heures ; mardis, mercredis, jeudis, vendredis de 9 heures à 12 heures et de 13h30 à 18 heures ; samedis de 9 heures à 12 heures.

                                                                            Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                       Au cours de l’expo à la médiathèque

                                                                            Photo J. Martinez

10/10/2016

"Vision du Boulou" Vernissage ce vendredi à la médiathèque 19h00

invit médiat photos.jpg

17/08/2016

Une expo photo à la médiathèque

Depuis 45 ans, le photo club de Céret réunit des amateurs de cet art. Ils partagent leur passion lors de réunions, sorties, séances de formation, et organisent régulièrement des expositions.

L'une d'elles a lieu actuellement à la Médiathèque du Boulou et les visiteurs peuvent apprécier les diverses sensibilités qui s'expriment... Un membre du Club, Jean-Claude Liehn, exposera dans le même lieu en octobre sa « Vision du Boulou », avant une exposition du Club à Céret en novembre.

Un Club actif donc (adhérent de la FPF) qui vous est ouvert !

(Contacts : ceretphoto@orange.fr ou 06 82 02 20 60).

A voir jusqu’à fin août à la médiathèque, av. Jean-Léon Grégory 04 68 83 75 00

Photo Club.jpg

 

                                                            Un des clichés exposés