10/04/2017

Conseil municipal ce mercredi 12 avril 2017 à 18h30

                           

L’ordre du jour de la séance est affiché en mairie et disponible sur le site de la commune.

http://www.mairie-leboulou.fr/                                 

 

ORDRE DE JOUR

ADOPTION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU  JEUDI 9 MARS 2017

                                            FINANCES :
-  APPROBATION DES COMPTES ADMINISTRATIFS ET COMPTES DE GESTION 2016
- APPROBATION DU BUDGET PRINCIPAL ET BUDGETS ANNEXES 2017
-  PRIMES FACADES


                                            MAITRISE D’ENERGIE
-  Redevance d’Occupation du Domaine Public par les ouvrages de Transport et de distribution
d’électricité
-  Redevance d’Occupation provisoire du Domaine Public par les chantiers de travaux concernant des
ouvrages des réseaux de transport et de distribution d’électricité et de gaz
 PERSONNEL COMMUNAL :


                                            TABLEAU DES EFFECTIFS
-  ASTREINTE : mise en place d’une astreinte pour la Police Municipale
-  ACCUEIL D’UNE STAGIAIRE DE LONGUE DUREE : gratification
-  ADMINISTRATION GENERALE :
- RETROCESSION D’UN CASIER ACQUIS AU CIMETIERE A UNE FAMILLE

 
                                             SUBVENTIONS :
-  Demande de subvention pour le passage des réseaux du seuil du Tech.


 Questions diverses
LE BOULOU, le 5 avril 2017

03/04/2017

Découverte du jardinage

Les élèves de la classe maternelle de PS de Mme Troncin et la classe de MS-GS bilingue de Mme Codinach ont eu la joie d’être reçus à la jardinerie du Mas Gource de Céret dans la cadre de la semaine du jardinage pour les écoles.

Par une magnifique matinée du mois de Mars, ils ont eu le plaisir de visiter cette belle exploitation, de planter diverses fleurs et des pommes de terre. Ils sont revenus enchantés de cette visite …

Mas Gourse maternelle.jpg

                                                                     Nos apprentis jardiniers

Le développement numérique au profit du territoire

Situé à l’Autoport du Boulou, le data center de faible consommation énergétique, poursuit l’engagement du territoire dans sa démarche environnementale avec un bâtiment 100 % recyclable qui respecte le caractère écologique des Territoires à Énergies Positives pour la Croissance Verte dont la Communauté de Communes du Vallespir et le Syndicat Mixte de l’Autoport sont labellisés depuis 2015.

Des modules préfabriqués représentant l’équivalent de 90 tonnes de béton, conçus sur mesure par la société « Chapsol » ont été assemblés en à peine 4h par Eiffage Construction, sous-traitant d’IBM. Le process et l’engineering de ce bâtiment, font de cette réalisation une première mondiale.

Ce projet est né d’une synergie entre les différents partenaires, la Communauté de Communes du Vallespir, le Syndicat Mixte, la Chambre de Commerces et d’Industries, la commune du Boulou et le futur exploitant Adamentis, spécialisé dans la gestion et l’exploitation de données numériques.

C’est un levier d’attractivité économique non négligeable pour notre territoire qui représente un investissement de près d’1 Mio d’€. L’Autoport, idéalement situé à proximité du réseau autoroutier et de l’Espagne, est un lieu stratégique particulièrement adapté au développement du numérique.

En effet, la présence sur site du réseau de fibre optique permettra son raccordement à la tour de bureaux, prochainement réhabilitée en haute qualité environnementale, et de nouvelles entreprises pourront profiter de prestations optimales. Le data center sera opérationnel avant le début de l’été.

Data Center.jpg

                                                                 Le bâtiment à peine posé.

Les activités au Boulou Avril 2017

Festi'Mag d'avril

25/03/2017

Présentation de la copie de l’épée du Pla de Molàs à la maison de l’histoire

Récemment, se déroulait à La Casa del Voló/Maison de l'Histoire la présentation de la reproduction à l'identique de l'épée (datée vers 120-100 av. J.-C.) trouvée au Pla de Molàs (Le Boulou). L’épée dans son fourreau a été découverte en 2007 par l’équipe des archéologues de l’Inrap dirigée par Jérôme Kotarba, à l’occasion des travaux routiers de la déviation de la RD 618 (commandés par le CD 66) à hauteur des Chartreuses du Boulou. Au vu de la nombreuse assemblée qui s'était déplacée pour l'événement, on ne doute pas de l'intérêt que suscite l'histoire de notre patrimoine.

Nous avons eu tout d'abord le privilège d'avoir un bref mais non moins captivant rappel historique, par Georges Castellvi, sur les divers peuplements de la Gaule à la Protohistoire et l’Antiquité. C'est ainsi que nous apprenions ou révisions nos lointains cours d'histoire. Les habitants de la Gaule (France actuelle) étaient appelés Celtes par les Grecs et Gaulois par les Romains, d'où l'appellation Gaule Celtique. Mais le sud était également peuplé de Ligures en Provence et en Ligurie, et d'Ibères au sud de l'Hérault et en Ibérie, la Gaule du Sud (celle qui nous intéresse sans chauvinisme...) appelée Gaule « Narbonnaise » était habitée par des tribus Ligures, Celtes et Ibères mais aussi par des Grecs dépendant de la colonie de Marseille. Voilà pourquoi on parle de ces peuples sous la dénomination de « Celtibères » à qui nous devons notre culture actuelle.

Une épée à l’identique

Ce fut ensuite au tour de Thierry Blaise, plasticien-maquettiste de l'atelier d'art de Belesta de nous expliquer avec humour et simplicité les différentes étapes qui l'ont conduit à reconstituer dans le détail l'épée antique. Fourreau, épée, ceinture de suspension, les secrets du travail de « l'artiste » nous ont été relatés.

C'est à partir d'une observation minutieuse de l'objet que Thierry Blaise a réussi à restituer un magnifique maillon de notre histoire.

Cette manifestation culturelle s’est prolongée par quelques questions et conversations individuelles avec les intervenants et s'est terminée par un pot de l'amitié offert par la municipalité.

ASPAVAROM : Association pour le Patrimoine de la Vallée de la Rome  

Blog 1.jpg

                Présentation de la dite épée à la nombreuse assistance par Nathalie Zanolin

Blog 2.jpg

Explications techniques par Thierry Blaise

Photo J. Martinez

Carnaval ce samedi 25 mars aux Echards à partir de 16h00

Affiche CARNAVAL 2017.jpg

22/03/2017

Création d’une Réserve Intercommunale de Sécurité Civile (RISC)

La sous-préfecture de Céret a initié une action concertée avec les maires de la Communauté de communes du Vallespir afin de créer une Réserve Intercommunale de Sécurité Civile (RISC) du Vallespir.

La « RISC » assurera notamment un rôle de sentinelle et de prévention en matière de feux de forêts, risque majeur sur ce territoire. En cas de crise, la réserve apporte un appui aux services de secours, rassure et réconforte les habitants, elle constitue également un instrument de mobilisation civique et de solidarité locale.

Les bénévoles seront recrutés sans condition d'âge ou d'aptitude physique, ils devront signer un contrat d'engagement et seront considérés comme des « collaborateurs occasionnels du service public ».

La ville du Boulou lance un appel aux bonnes volontés afin de rejoindre cette réserve inter-communale, une réunion d’information aura lieu Mercredi 15 mars à 18h00 en Mairie. Venez nombreux !

19/03/2017

Signature d’une convention avec la ville de Biure

Commune d’Espagne toute proche, intégrée dans la communauté autonome de Catalogne, province de Gérone, à quelques kilomètres de Pont de Molins, cette dernière a le privilège d’avoir un passé historique très fort lors des guerres de notre jeune république française de 1793/1794 avec nos voisins espagnols, avides de reconquête de notre cher Roussillon depuis le traité des Pyrénées.

Et c’est justement à Biure, lors de la célèbre bataille du Boulou, les espagnols étant sur le repli, que le jeune enfant de troupe Pierre Bayle né à Toureilles dans l’Aude fut tué d’un éclat d’obus le 1er novembre 1794. Une stèle rend hommage à cet enfant de troupe sur les pentes du Mont Roigt. A noter que sur ces violents combats, le général Dugommier ainsi que commandant espagnol Luis Firmin de Carvajal trouvèrent également la mort.

Riches de ce passé historique les trois communes, Toureilles ou naquit Pierre Bayle en 1783, le Boulou et Biure unissent en 2015 leur destinée pour un meilleur avenir. Antoni Vallet, chargé de la promotion culturelle inter frontalière à la mairie de Biure a mis en marche un processus de collaboration avec les trois municipalités.

Samedi dernier, en mairie de Biure, Nicole Villard maire de le Boulou, Marti Sans i Pairuto alcalde de Biure ont paraphé un document de travail projetant de mettre en place un groupe de travail qui se réunirait deux fois par an pour parler de l’Europe, de culture, de visons futures pour que ce triste passé ne se reproduise plus.

Au cours de cette magnifique journée l’on a pu découvrir, les richesses de la ville, ses différents clubs sportifs, sa gastronomie ainsi que les ruines en rénovation du Monastir de la Mare de déu del Roure. Pour terminer cette journée sur une note musicale, un concert de l’ensemble vocal Coram, quatuor vocal composé de Olivier Sans (qui le dirige), Maïté Fessy, Martine Laurent et Nicole Renzini, spécialisé dans le chant sacré à capella, avec un large répertoire, plus particulièrement,la renaissance espagnole et les œuvres contemporaines plus épurées d'Arvo Pärt fut plébiscité à plusieurs reprises par l’assistance venue en nombre en l’église St Estève.

                                                                          Jacques Martinez

Biure n° 3.jpg

Signature de la convention

Biure n° 1.jpg

Les acteurs réunis

Biure n° 2.jpg

                                                                    L'ensemble Coram

                                                                      Photos J. Martinez

13/03/2017

Rétrospective du peintre Michel Ternet à l’espace des arts

A l’exception de quelques toiles où apparaissent des corps, c’est une rétrospective de son travail représentant l’émergence de la Conscience au sein de la Matière que nous donne à voir le peintre en proposant des œuvres allant de 1988 à aujourd’hui.

Cette conscience est symbolisée ici par la lumière, omniprésente, se frayant un passage en émergeant de l’obscurité et qui éclaire parfois de manière quasi-biblique ce qui l’entoure, en l’occurrence la matière dont elle s’extrait et se libère en un jaillissement, une source lumineuse puissante et vive. La palette allie les couleurs chaudes et froides, rouge, ocre et bleu qui évoquent les éléments terre, feu, air et eau mais cela peut-être rattaché à notre planète comme à l’espace intergalactique car tout semble en mouvement, du moins, en suspens, en mutation entre l’élément solide et l’élément vaporeux.

On peut y voir le combat de l’esprit contre la matière grâce à l’usage que fait le peintre des clairs obscurs avec par endroit des épaisseurs et à d’autres, des transparences mais aussi parce que la gestuelle du peintre permet d’appréhender ce qui se passe sur la surface de la toile.

C’est ce qui rend d’autant plus riche son travail car tout en étant -pour la plupart du moins-, des travaux abstraits, une lecture se fait et une histoire universelle nous est contée: la naissance du monde et celle du savoir, la Connaissance.

Et c’est aussi, au final, l’histoire de la création, celle de la naissance d’une oeuvre, le combat du peintre face à la toile blanche: extirper ce que l’on porte en soi et créer un univers qui déjà nous échappe et appartient au monde. Exposition de Michel Ternet visible rue des écoles au Boulou à l’espace des arts jusqu’au 23 mars inclus.

Entrée libre du lundi au vendredi inclus (horaires sur: www.espacedesarts.pro). Contact: 04 68 83 36 32

Ternet EdA.jpg

                                                              Michel Terner devant une oeuvre

Jordi Cabezas expose conjointement à la Médiathèque et à la Maison de l’histoire

Une exposition de photographies concernant le patrimoine historique, naturel, et l’expansion commerciale de la Jonquera se tient en parallèle sur les deux entités culturelles de la ville.

Chaque cliché présente les spécificités de cette commune qui de par sa situation géographique spécifique, sa position géo-stratégique, a vécu au fil des ans et depuis l’époque romaine de manière intermittente comme une ville frontalière.

Frontière de la Gaule et de l’Hispanie, frontière entre les comtés de Besalu, d’Empurias et du Roussillon, frontière entre les royaumes d’Aragon.- Catalogne et celui de Majorque entre 1276 et 1344 et à partir de 1659 avec le traité des Pyrénées frontière entre Catalogne-Espagne et France.

Zone riche en constructions mégalithiques, romaines, visigothes et romanes, châteaux médiévaux et de stratégie militaire de surveillance de la voie frontalière, zone d’exils depuis la révolution Française jusqu’à la guerre civile espagnole.

Blog 3.jpg

Jordi Cabezas au micro présente son expo

Photo J. Martinez

Festi'Mag Le Boulou Mois de Mars 2017

                                                     Festi'Mag du mois de Mars 2017

09/03/2017

Conseil municipal ce jeudi 9 mars à 18h30

Le conseil municipal se réunira en mairie le jeudi 09 mars 2017 à 18h30.

L’ordre du jour de la séance est affiché en mairie et disponible sur le site de la commune.

http://www.mairie-leboulou.fr/