19/12/2016

Visite contée et conférence au programme ce mercredi 21 décembre

Conférence de Mme Géraldine Mallet, Docteur en Histoire de l'Art - Université de Montpellier le Mercredi 21 Décembre 2016 à 18 h 00 - Mairie Le Boulou : "Quand roman rime avec romain : la sculpture du Maître du tympan de Cabestany"

Visite contée : "3 pèlerins sur les pas du Maître de Cabestany" Mercredi 21 Décembre 2016 à 15 h 00 Inscription Office de Tourisme - Tél. : 04 68 87 50 95

18/12/2016

Concert de Noël avec "Accent Lyrique" en l'église Sainte-Marie

concert noel Le Boulou 18-12-16 à 17h30.jpg

De la lumière du Roussillon aux lumières de Manhattan

Ce dernier mois de novembre se terminait à New York l’exposition de Michèle Vert-Nibet à la Jadite Gallery.

Ce fut la rencontre entre la lumière de notre région que cette artiste connait si bien , avec les neiges du Canigou, les fougères des Albères , et la baie de Cadaqués , tout cela au cœur d’un Manhattan illuminé et vibrant de tensions électorales .

Dans la nuit New-yorkaise, l’éclairement de l’Arbre-Sourire apportait sa douceur et provoquait l’étonnement des visiteurs. Le brassage des cultures, new-yorkais, bulgares, cubains, polonais et autres se joignait à une sympathique réunion d’amis catalans.

Après cet intermède américain, Michèle Vert-Nibet , de retour dans notre région , a réalisé la carte de vœux de l’Association des Maires de Pyrénées Orientales que nous découvrirons bientôt .

Souhaitons à l’artiste une année 2017 aussi créative.

                                                        Jacques Martinez

Sans titre-1.jpg

                                                            Lors du vernissage outre-atlantique

05/12/2016

L’artiste sétoise Virginie Fongaro à l’espace des arts

Virginie Fongaro vit à Sète. Pour la petite histoire: baptisée par Paul Valéry, enfant du pays « l’île singulière », qui a vu naître aussi les frères Di Rosa ,elle est baignée de soleil et d’embruns et c’est ce même soleil et le bleu de la méditerranée que nous retrouvons dans ses toiles pleine de vie, de mouvement, de couleur, foisonnant de personnages loufoques qui évoluent frénétiquement sur la surface peinte.

Mais que l’on ne s’y trompe pas, si tout ce petit monde vu au microscope s’agite en tous sens et semble générer le chaos, rien n’est laissé au hasard ; tout en effet dans le travail pictural de l’artiste est parfaitement maîtrisé.

Virginie Fongaro avec beaucoup de talent, nous promène dans un univers haut en couleur où chaque détail a sa place: une démarche plastique à l’écriture graphique rappelant son rattachement à la Figuration libre. La palette est composée de couleurs franches et chatoyantes, on notera le mariage superbe que fait l’artiste du vert et du violet pour ne citer qu’eux. Et si tout cela est empreint de gaieté, l’artiste à travers un prisme onirique, montre notre monde tel qu’il est, avec ses travers mais dépeint avec humour et dérision ; il semble évident que raconter des histoires en passant par l’écriture graphique qui compose ses toiles ou les mots (en l’occurrence, des jeux de mots) couchés sur le papier pour appuyer son propos, dénote un réel désir de communiquer.

Le monde de Virginie Fongaro tel qu’il transparaît à travers son œuvre est décalé, assumé, joyeux et mordant à la fois, issu de ses lectures de jeunesse qui l’ont nourrie (la bande dessinée notamment) et cela fonctionne ; il y a beaucoup d’authenticité dans son travail.

Que ce soit à travers ses choix littéraires, son engagement artistique et sa démarche auprès de personnes atteintes de troubles psychiques, c’est cette humanité qui est décrite ici et si l’artiste en parle beaucoup avec des mots ou ses pinceaux, elle en dit finalement tout autant sur elle qui a choisi de donner à l’humain, la place centrale.

« Je peins avant tout pour libérer les collisions « magmagnétiques », pour connecter les paradoxes et pour partager nos étincelles d'émotions originelles » écrit-elle. 3 verbes qui sont 3 clefs : « libérer », « connecter », « partager ».

A découvrir et partager donc jusqu’aux veilles de Noël, 22 décembre, à l’espace des arts rue des écoles au Boulou. Entrée libre.

Pour tout renseignement : 04 68 83 36 32 et horaires d’ouverture ici: www.espacedesarts.pro

Fongaro.jpg

Virginie Fongaro et son chat

02/12/2016

Pierre Brune au Musée d'art moderne de Céret

7rii59u2xve.jpg

P Brune Céret.jpg

Rêves et Légendes d'hier et d'aujourd'hui à la Médiathèque de Céret

Céret 1.jpg

Concert de Noël avec l'Orchestre de Catalogne à St Jean Pla de Corts

Orchestre de Catalogne.jpg

29/11/2016

Sur les chemins du Maître de Cabestany

Un maitre mystérieux

Sculpteur anonyme et itinérant du XIIe siècle, Le Maître de Cabestany est un mystérieux sculpteur roman du XIIème siècle dont les œuvres sont réparties sur le pourtour méditerranéen, notamment dans l’Aude : Narbonne, Lagrasse, Rieux-Minervois, Saint Hilaire, Saint Papoul, la Catalogne : Gérone, St Père de Rhodes y compris en Italie, en Toscane prés de Florence.

Mais c’est à Cabestany dans les Pyrénées orientales que fut découvert l’œuvre emblématique du Maître, le célèbre Tympan. Découverte récente aux yeux des archéologues et historiens, qui croisent leurs recherches pour déterminer réellement d’où il vient et qui il était. C’est en 1930, lors de travaux de rénovation de l’église, qu’un tympan en marbre blanc sculpté représentant des scènes de la vie de de la vierge fut mis à jour fortuitement. C’est ce tympan aux caractéristiques sculpturales uniques qui a conféré le nom à l’artiste, personnage énigmatique par sa conception et sa façon de travailler.

Plus près de chez nous l’on peut admirer les chapiteaux du Portail du Monastir del Camp à Passa mais également la frise du Maitre au Boulou, classée monument historique depuis 1910. Initiée dans les années 80/90 par Michel Saint-Dizier, une dynamique s’est créée autour de l’œuvre du Maître dans la ville thermale et particulièrement à Cabestany avec la création du centre de sculpture romane.

Le Boulou prend le leadership

Récemment sous l’impulsion de Nicole Renzini adjointe à la culture, avec le soutien de Guilhaume Lagnel, metteur en scène et scénographe, d’Alphonse Snoeck diplômé́ de l’institut Supérieur des Beaux-arts Saint-Luc à Liège, auteur des moulages du maître, il a été décidé de mettre en circulation une vision panoramique et générale des œuvres de l’artiste à l’échelle régionale et transfrontalière.

« Le Boulou prend alors le leadership pour trois années des lieux, des sites et au-delà, pour mettre en valeur une parfaite connaissance du sculpteur par le biais d’expositions accompagnées de cycles de conférences. » nous dira Guilhaume Lagnel.

Aidée pour cela du comité scientifique de l’art Roman, de Christophe Genez de la société « Dans le champ » qui est en cours de réalisation d’un documentaire sur le maître, d’Aurélia Greiveldinger du Pays d’Art et d’histoire, du musée archéologique de Peyriac sur mer, du Centre d’Art roman de Cabestany, de Géraldine Mallet, Docteur en histoire de l’Art à l’Université de Montpellier, de l’équipe de KOA, de l’association intercommunale transfrontalière, d’Anne-Charlotte Vivot directrice de l’office de Tourisme, de Nathalie Zanolin médiatrice du Patrimoine à la maison de l’histoire, du personnel municipal, Nicole Villard dira : « Je suis heureuse de ce nouveau départ, de cette association un temps en sommeil, qui permettra de mettre en avant ce personnage illustre, au fil d’un programme triennal d’expositions et qui plus est au Boulou. »

Pour la première exposition au Boulou l’on notera la présence de deux artistes contemporains, Philippe Mercier et Alphonse Snoeck, qui, inspirés de cette œuvre, d’une clarté absolue, d’expression et d’esprit de la matière prouvent que le maitre de Cabestany est toujours d’actualité après neuf siècles d’existence.

Expo à voir jusqu’au 14 janvier à la Maison de l’Histoire - Casa del Voló, Espace Culturel Teresa Rebull, Avenue Léon-Jean Grégory 66 160 Le Boulou Contact : Tel : 04.68.83.75.01, maisondelhistoire@mairie-leboulou.fr Horaires d'ouverture : du mercredi au vendredi 10h00 - 12h00 / 14h00 - 17h00 (vendredi jusqu'à 18h). Le samedi : 09h00 - 13h00. Tél. : 04 68 83 75 01, 06 51 02 88 49

A noter : Visites contées : « Trois pèlerins, sur les pas du Maître de Cabestany » De 15h00 à 16h30 - Rendez-vous devant l’Office de Tourisme (sur inscription préalable) qui sont programmées : mercredi 07 et 21 décembre puis mercredi 11 et samedi 14 janvier.

                                                                                        Jacques Martinez

Blog 1.jpg

Blog 2.jpg

Blog 5.jpg

Blog 7.jpg

Bmog 4.jpg

Blog 6.jpg

Blog 3.jpg

                                                                                  Photos J. Martinez

28/11/2016

Écrits et photos sur la ruralité et les communautés libertaires

Écrivains et photographes exposent leur vision du monde rural.

Très riche rencontre entre le photographe Jean-Christophe Milhet, les écrivains Michel Llory, Jean-Pierre Bonnel et Paul Gérard à la médiathèque du Boulou sur la ruralité.

« Néo »

Jean-Christophe Milhet, originaire du Boulou est photographe professionnel depuis 2010. Il est intervenant à l’Université de Perpignan pour les élèves du nouveau Diplôme universitaire de technologie photo-journalisme. Il anime également des ateliers pour l’ensemble des étudiants. Jean-Christophe est membre de l’agence Nature Image et spécialisé dans les thématiques sociales et environnementales. Il collabore aux revues Pyrénées Magazine et Rustica. Il travaille aussi pour l’agence départementale du tourisme et est en charge des hauts cantons et de la montagne. Dernièrement, JeanChristophe Milhet a présenté son reportage Néo exposé à la médiathèque.

« L’expulsion » et « Terres oubliées »

Michel Llory a une double appartenance au monde de la littérature et au monde scientifique. Après 27 ans de travail au centre de recherches d’Électricité de France, il a créé et dirigé un département de recherche sur les grands risques, les accidents industriels et leur prévention et il a été également consultant dans ce secteur. Michel Llory a publié des ouvrages scientifiques et des romans. Il a animé des ateliers d’écriture. En 2011, l’écrivain a été récompensé lors du Prix Méditerranée : il a obtenu pour son livre L’enquête explosive une mention spéciale du jury. Michel Llory a présenté lui aussi à la mé- diathèque du Boulou deux livres. Tout d’abord L’expulsion, son premier roman paru en 1990 aux éditions Stock et réédité cette année. Ce livre relate un fait réel l’expulsion du dernier berger de la vallée du Riuferrer. À sa parution l’ouvrage avait déjà obtenu de très bonnes critiques et fut remarqué au Canada et aux États-Unis. Son dernier roman Les terres oubliées ravive un fragment de cette humanité paysanne, disparue avec l’arrivée du progrès et l’exil des jeunes vers les villes et témoigne de la lutte constante et acharnée des paysans pour leur terre.

Communautés libertaires agricoles

Pour le livre Les communautés libertaires agricoles et artistiques en Pays catalan, Jean-Pierre Bonnel a été le moteur, le scribe et le passeur et Gérard Paul a été le coordinateur attentif des 40 auteurs que rassemble cet ouvrage collectif, symbole de libre parole. Jean-Pierre Bonnel a été professeur de lettres modernes, auteur de plusieurs ouvrages artistiques, poétiques, romans et de trois biographies sur Matisse, Machado et Walter Benjamin. Gérard Paul a été un des fondateurs de la communauté des Carboneras, près de Las Illas. Il a vécu ces nouvelles expériences humaines et sociales qu’étaient les communautés après mai 1968. Les années 70 furent le temps des ruptures, des révoltes, des expériences en réaction contre le mode de production capitaliste et la société de consommation. La rencontre entre tous ces auteurs a été une très belle réussite.

Exposition jusqu’au 30 novembre à la médiathèque, les lundis de 13 h 30 à 18 heures, les mardis, mercredis, jeudis, vendredis de 9 heures à 12 heures et de 13 h 30 à 18 heures et les samedis de 9 heures à 12 heures.

                                                                           Jacques Martinez

Blog.jpg

Photo J. Martinez

26/11/2016

Virginie Fongaro à l'Espace des Arts. Vernissage ce vendredi 25 novembre à 18h00

visuel INFO expo .jpg

24/11/2016

"The Glass Fortress" à la Médiathèque Ludovic Massé de Céret

Ceret 58.jpg

19/11/2016

"Sur les Chemins du Maître de Cabestany"

Cette exposition s'intitule "Un sculpteur anonyme et itinérant du XIIe siècle" et sera présentée du samedi 19 Novembre 2016 au 14 Janvier 2017, à la Maison de l'Histoire - Casa del Voló, accompagnée d'un cycle de conférences et de visites contées.

Vernissage ce samedi 19 novembre à 11h00.

Horaires d'ouverture : du mercredi au vendredi 10h00 - 12h00 / 14h00 - 17h00 (vendredi jusqu'à 18h).

Le samedi : 09h00 - 13h00. Tél. : 04 68 83 75 01, 06 51 02 88 49