07/03/2017

Journée « Portes Ouvertes » au Centre d’Accueil de Jour Mutualiste « Le CAJOU DU BOULOU »

Les Résidences Catalanes Solidarité Senior, une association portée par Mutualité Française Grand Sud, vous informent de l’ouverture du centre d’accueil de jour mutualiste « le CAJOU du Boulou », 19 carrer del Puig Sangli.

Cet Accueil de Jour pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées, est le fruit d’un partenariat entre l’association « Les Résidences Catalanes Solidarité Senior », gestionnaire, la commune du Boulou, et son CCAS, le Lions Alzheimer 66 et son club Céret Lions Vallespir Aspres.

« Le CAJOU du BOULOU » accueille depuis le 16 janvier 2017, 10 personnes par jour, du lundi au vendredi de 10h à 16h30. Les admissions se font sur présentation d’un certificat médical attestant de la maladie neurologique et rédigé par un médecin neurologue, gérontologue ou gériatre.

Le projet d’établissement vise à stimuler les personnes accueillies, ainsi qu’à assurer un répit aux aidants tout en les accompagnant psychologiquement.

Une journée portes ouvertes est prévue le JEUDI 9 MARS 2017 de 10h30 à 16h00. Christine Daudiès, la Directrice du centre, sera très heureuse de vous faire visiter les locaux et de répondre à vos questions concernant la prise en charge des patients.

Pour tous renseignements, nous nous tenons à votre disposition au 04 68 51 91 27 ou par mail : secretariat@cajoumutualiste.fr 

Vidéo conférence à la médiathèque par Jordi Cabezas ce Vendredi 10 mars à 18h00

Vidéo conférence.png

04/03/2017

Le Distriport du Boulou, qualifié de centre du monde de l’informatique !

Certes, cette déclaration Dalinienne, un peu provocatrice, hautement symbolique fait suite à un faisceau de volonté de la part de l’Etat, du Conseil Départemental, de La CCV, de la CCI, du Distriport présidé par Robert Garrabé, de la ville du Boulou, de porter très haut la qualité d’accueil de cette plateforme économique. « Voilà le genre d’initiative résultant d’un travail en commun où chacun a vraiment joué son rôle. Nous avons ici la chance d’avoir cette ruralité active. » dira le sous-préfet Gilles Giuliani, au cours de la pose de la première pierre du Data Center en présence de Robert Garrabé président du Syndicat Mixte, d’Alain Torrent président de Communauté de communes du Vallespir, de Renaud Carboneil représentant le président Bernard Fourcade de la CCI, de Nicole Villard maire du Boulou et de Vincent Podlunsek de la socièté Adamentis, futur exploitant.

Côté projet

C’est le fruit fruit d’un partenariat public/privé, qui consiste à créer un Data Center, de proximité innovant et de faible consommation énergétique afin de répondre aux besoins exprimés en termes de sauvegarde et sécurisation de données ainsi qu'au traitement de l'information. Ce bâtiment modulaire en préfabriqué béton sera construit selon une solution innovante et sera clairement un facteur d’attractivité pour notre territoire. Position frontalière stratégique, proximité de l’autoroute, présence de plusieurs réseaux de fibre, implanté au cœur de deux zones d’activité le Boulou/Céret qui induisent plus de 1500 emplois, cette réalisation était une chance à saisir et à ne pas laisser passer. Pouvant diffuser autour d’un rayon de 200 km, Montpelier, Toulouse, Barcelone, cet outil permettra d’évoluer et d’avancer numériquement vers la liaison des deux Catalognes. Il sera « livré » avant le début de l’été.

Côté investissement

L’investissement total de l’ordre de un million d'euros est réparti de la façon suivante: 480 000 € par les instances ici représentées, bénéficiant du soutien de l’État avec une participation financière de 192 000 €, Adamentis apportera de son côté le complément de 500 000€. Pour sceller cette œuvre, fruit de l’intelligence humaine, un parchemin a été glissé dans un cartouche en cuivre, scellé dans la première pierre.

                                                                       Jacques Martinez

Indep 1.jpg

Blog 1.jpg

Lieu d’implantation à côté du pôle médical

Blog 2.jpg

                                            Moment symbolique de pose de la 1ère pierre

                                                                     Photos J. Martinez

03/03/2017

« La Jonquera, passé, présent et futur : Terre de passage mais aussi frontière »

Avec le concours de la Mairie du Boulou, de la Médiathèque et de la Maison de l’Histoire du Boulou, M. Jordi Cabezas (ancien maire de La Jonquera) présente au Boulou, une exposition de photographies sur le patrimoine historique, naturel et sur l’expansion commerciale de la ville de La Jonquera.

Terre de passage naturel entre l’Europe du Nord et le continent africain, La Jonquera a été au fil des siècles, un véritable carrefour.

La culture de Mailhac, avec le champ d’urnes d’Agullana, prouve également qu’elle fut aussi terre de passage durant l’âge du fer. « Histoire et Patrimoine de La Jonquera ».

Exposition présentée à la Maison de l’Histoire - Casa del Voló, Du 1er Mars au 27 Mai 2017.

Samedi 4 Mars 2017 à 11h30, à la Maison de l’Histoire « Casa del Voló », vernissage des expositions de photographies de M. Jordi Cabezas. Entrée libre.

Invitation Cabeza.png

Agenda de la médiathèque Municipale

Samedi 4 mars 2 animations gratuites ont lieu à la médiathèque.

A 10h, lors du Café Philo, Monsieur Jean-Pierre Bonnel, président de l'association" Walter Benjamin sans frontières " présentera la vie et l'œuvre du philosophe Walter Benjamin.

A 11h, les Lectures Câlines, animées par Nicole Gabriel , convieront les bébés- lecteurs et leurs parents à un voyage dans le monde des livres. Infos: 04 68 83 75 00

17/02/2017

Téresa Rebull : Une vie à mille temps

« Femme de cœur et de combat » comme le souligne le titre de l’exposition actuelle qui se tient à la Maison de l’Histoire.

Téresa Rebull a hérité de sa jeunesse, de ses idéaux familiers, du contexte de son époque, tous les éléments nécessaires pour construire une œuvre assez exceptionnelle. D’une beauté physique rare, style Joan Baez des années 70, enrichie d’une beauté intérieure aussi remarquable, au caractère bien trempé, il n’était pas évident de mettre en forme cette œuvre si riche, me diront Christine Lavaill, commissaire de l’exposition et Robert Triquère de Balzac.Editeur.

C’est autour de l’autobiographie de Térésa Rebull « En chantant » et de l’aide précieuse du Conseil départemental, de la collaboration d’André Vinas, de Jacky Solé, historien de l’art et de nombreux autres intervenants que cette exposition a pu voir le jour, qui plus est, à la maison de l’Histoire, au cœur de l’espace Culturel de la ville dénommé « Espace Teresa Rebull » en 2014 par le maire Christian Olive, décédé depuis.

Une biographie assez remarquable. Née en 1919 en Catalogne du Sud au sein d’une famille fortement engagée dans l’action politique elle se verra dans l’obligation de fuir les troupes franquistes lors de la Rétirada en 1939. Montera à Paris et côtoiera Camus, Sartre et bien d’autres durant ces années d’exil. Elle se dirigera alors vers le théâtre, les arts, l’écriture de poèmes, la chanson, et s’engagera dans « La Nova canco Catalane » avec son ami Lluis Llach. Militante féministe avant l’heure, farouchement belle et libre, Téresa Rebull était une icône multiple pour les catalans.

Installée à Banyuls sur mer elle se mettra à la sculpture, à la peinture sous la figure tutélaire de son maître Cézanne. Elle s'éteindra à Banyuls en avril 2015. Touche à tout, véritable couteau suisse, elle s’immisce à la fois dans la musique, l’écriture, l’art en particulier, et la condition humaine.

Voilà donc le contenu d’une vie bien remplie, mis en scène remarquablement à la Maison de l’Histoire jusqu’au 27 février prochain.

Horaires d'ouverture : Espace Téresa Rebull, du Mercredi au Vendredi 10h00 - 12h00 / 14h00 - 17h00 (Vendredi jusqu'à 18h). Le Samedi : 9h00 - 13h00 Tél. : 04 68 83 75 01 06 51 02 88 49

                                                                           Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                               Lors du vernissage

                                                                    Photo J. Martinez

15/02/2017

"Teresa Rebull, femme de cœur et de combats" à la Maison de l'Histoire

Expo Teresa Rebull.jpg

12/02/2017

Programme de la Maison des Jeunes

La Maison des Jeunes et de la Culture du Boulou accueillera les enfants de 6 à 17 ans pendant les vacances scolaires d'hiver, du 6 au 17 février 2017.

Au programme, des 6/11 ans, nous partirons à la découverte des métiers en nous amusant autour de jeux, d'activités ludiques et d'une sortie patinoire et aquarium de Montpellier, ainsi que la venue d'un sculpteur sur ballon (coiffeur, artiste, fleuriste, animateur sportif, patineur, soigneur animalier, policier, photographe, pâtissier, pompier, artisan créateur). Nous remercions par avance le salon Gomina, La mélodie des fleurs, ainsi que la police municipale et les pompiers du Boulou qui nous recevront pendant ces vacances.

Les 11/17 ans, en pleine recherche de stage ou en questionnement sur leur avenir pourront découvrir les clés pour s'orienter, grâce à des rencontres avec des anciens ados qui présenteront leur parcours, une sortie au BIJ de Perpignan et une simulation au PIJ du Boulou. Les vacances ne seraient pas sans les loisirs et les activités ludiques : Escape game, expériences scientifiques avec "les petits débrouillards", découverte de l'art floral, danse, pâtisserie, sortie patinoire et laser game, karting et bowling, géocaching, cinéma, enquête policière dans la peau des experts, ninjutsu, piscine et la suite du partenariat avec l'ERP 66.

Retrouvez toutes les informations sur notre site internet www.mjc-leboulou.net ou directement à la MJC.

Maison des Jeunes et de la Culture du Boulou, carrer el moli vell - 66160 Le Boulou, 04.68.87.70.66 / 06.12.65.37.47

09/02/2017

Le Boulou rend hommage aux Républicains espagnols

Samedi 11 février la ville du Boulou rendra hommage à ces hommes et ces femmes qui dès février 1939, ont pris le chemin de l'exil et franchi la frontière franco-espagnole suite à la chute de la IIe République espagnole et la victoire du général Franco.

Le Boulou fut un témoin de la première heure : celui de l’un des plus grands exodes de I’ histoire contemporaine, qui a jeté sur les routes, un demi-million d’hommes, de femmes et d’enfants.

Cette cérémonie en l’honneur des républicains espagnols, répond à un oubli de plus de 70 ans, elle permettra de dévoiler au public le nom des exilés décédés sur notre commune, restés jusqu’à présent dans l’anonymat.

Au programme :

10h00 : Inauguration par la Commune et l’association FFREEE d’un panneau commémoratif à la gare, lieu de mémoire.

11h00 : Dévoilement de plaques commémoratives sur lesquelles sont gravés les noms des républicains espagnols décédés au Boulou lors de l’exode - cimetière N°1.

11h45 : A l’issue des cérémonies, un pot de l’amitié sera servi à l’Hôtel de Ville.

15h30 : Présentation de témoignages sur la Retirada à la Maison de l’Histoire.

17h00 : Hommage musical aux républicains à la Maison de l’Histoire

Un grand merci à l’association FFREEE pour leur participation.

Venez nombreux afin que la mémoire de ces hommes et ces femmes, qui ont donné leur vie pour la liberté et la démocratie puisse perdurer.

04/02/2017

Une ville, un casino quelle opportunité !

Venue à terme, la dsp, délégation de service public, entre la ville et le casino vient d’être renouvelée dans un très bon esprit de la part des deux délégataires. Car il est évident que ce partenariat mairie/casino soit adapté aux deux entités malgré le contexte économique actuel et un cahier des charges des plus rigoureux.

Descendu de Lyon, Daniel Jung, président directeur des opérations chez Joa Casino, en charge des quatre casinos locaux, a rejoint Sébastien Canu, directeur général du casino du Boulou pour parafer ce concordat avec Nicole Villard, maire de la commune.

Actée pour une dizaine d’année, « Loin d’être négligeable en terme de revenu, c’est une grande satisfaction de pouvoir renouveler ce contrat avec Joa Casino. C’est une confiance réciproque, les négociations se sont bien passées dans le respect des objectifs et des perspectives de chacun. Nos points de vue ont été affinés tant sur le plan juridique que financier», nous dira l’élue.

Quand à monsieur Jung « Nous sommes sous la loi Sapin, la négociation a pu se faire de façon tout à fait cordiale contenu du contexte actuel et de la conjoncture dans un esprit constructif, raisonnable en terme d’impact économique ».

Mais tout cela n’aurai pu voir le jour sans la qualification touristique de notre office de tourisme de la ville. « En décembre 2016 l’Office de Tourisme est passé en catégorie 1, cette catégorie répond à des critères bien précis, démarche qualité, professionnalisation des acteurs et salariés de l’Office, affirmation de l’accent patrimonial. Nous sommes donc réellement dans les objectifs et nous avons déposé auprès de la Direccte le dossier de station classée de tourisme» souligna Mme le maire avant de féliciter le personnel de l’office pour son investissement.

Bulles et petits fours scellèrent ce mariage de raison.

                                                                     Jacques Martinez

Blog.jpg

                               Photo : Acte de mariage entre le casino et la ville.  

                                                                    Photo J. Martinez

02/02/2017

Teresa Rebull, femme de coeur et de combat: Vernissage Maison de l'histoire ce samedi 4 février à 11h00

Expo Teresa Rebull.jpg

30/01/2017

« Ollada » et « Casenoves » : une sacrée soirée

Dans le cadre de la fête patronale d’hiver dédiée à Saint Antoine, bon nombre d’activités ont eu lieu dans la ville pour petits et grands.

Fête foraine en centre-ville avec manèges, auto-tamponneuses, pêche aux canards, célèbre course St Antoine pour les enfants de l’école élémentaire, messe chantée et ballades de sardanes furent au programme pour le bonheur de tous.

Cependant le point d’orgue de cette manifestation fut la célèbre « Ollada », tradition catalane bien ancrée dans la commune qui a réuni près de 300 convives. Préparée par le maitre d’el Tupi, traiteur de qualité, ce plat très consistant et bénéfique permit à l’assistance de danser jusqu’à très tard dans la nuit avec le célèbre orchestre des « Casenoves ».

                                                                                       Jacques Martinez

Blog 1.jpg

                                                   Mme le maire mit la main à la pâte

Blog 2.jpg

                                                Les « Casenoves » appréciés des danseurs

                                                                                  Photo J. Martinez