19/07/2015

Les commerçants en assemblée générale extraordinaire

On ne peut pas dire que l’ambiance et l'entente cordiale soient au beau fixe en cette période estivale du côté du commerce local.

Devant un parterre d’adhérents, le président Eric Bassou dira en ouverture : « l’heure est grave, en plein été, la balle est actuellement dans les mains de chacun d’entre vous, soit on s’aborde l’association, soit on continue mais sachez que l’actuel bureau est démissionnaire dans son ensemble. » 

Après cette mise au point, Joël Brial présenta le rapport moral d’activité de l’année écoulée, mettant l’accent sur la goutte d’eau qui fit déborder le vase : l’annulation de la foire exposition au mois de mai dernier précisant au passage un manque réel d’investissement de la part des adhérents.

Obtenant le quitus, Sophie Froger, trésorière, distilla l’exercice financier au solde légèrement déficient du fait de l’annulation de quelques événements.

Le quitus  également acquis, ce fut au tour   d’un agent de La CCI de prendre la parole, donner lecture de sa prospective sur le terrain et traduire : « vous devez impérativement changer les statuts de l’actuelle association, créer un conseil d’administration qui élira par la suite un bureau pour 3 ans. Cependant à la demande unanime il doit y avoir une parité totale entre le cœur de ville et la zone d’activité. Tout n’est pas perdu il vous faut rebondir. Sachez tout de même, que plus d’association, veut dire plus de subvention ! »

Face à la situation, après moultes palabres et chuchotements courtois, une liste d’éventuels repreneurs fut établie et actée.

Cette dernière se réunira le lundi 20 juillet pour mettre sur rail un nouveau bureau afin que le commerce local se ressaisisse.

                                                                             Jacques Martinez

Blog 1.jpg

Blog 2.jpg

Photo : Le bureau démissionnaire et les adhérents à l’écoute.

                                                                 Photos  Image 66

16/07/2015

P.-O.: malgré les doutes, la future zone logistique de Tresserre sur de bons rails

Le pôle logistique de 38 hectares associé à un système de transport combiné inédit est sur les rails. Sans subvention, mais avec le soutien total de l’État. Le permis d’aménager sera signé début juin.

La commune voisine du Boulou émet encore quelques doutes sur cette zone(*). Des décideurs locaux comme Bernard Fourcade ou Jean-Marc Pujol le remettent en question. Le président de la CCI régionale n’hésitant pas à parler de «suicide économique» et le président de l’Agglo PMCA le qualifie d’«illusoire».

Mais tandis que l’on s’énerve en coulisses, du côté des porteurs du projet, en revanche, pas question de perdre du temps et de l’énergie à défendre un investissement déjà sur les rails. Silence, on fonce. Jorge Hernandez, le directeur de la société APRC, le maître d’ouvrage, spécialisé dans la conception et la réalisation clé en mains d’usines logistiques et Jean Amouroux, le maire de Tresserre sont en passe de boucler le dossier. Ils enchaînent les réunions de travail en préfecture ou dans les ministères. Peaufinent les derniers détails administratifs.

«Les dernières délibérations viennent d’être validées en conseil municipal, assure le maire. L’essentiel, c’est que le pôle logistique environnemental et la plateforme rail-route arrivent maintenant en bout de procédure», confirme Jorge Hernandez.

 

    
              141000 m2 d’entrepôts seront construits sur cette zone logistique.

 «Position très claire de l’Etat»

Des propos qui ne souffrent d’aucune discussion possible. Même discours du côté du quai Sadi-Carnot, où la préfète Josiane Chevalier veille de près à la bonne marche des étapes.
«La position de l’Etat est très claire. Nous sommes totalement aux côtés des initiateurs de ce nouveau pôle. Nous les accompagnons depuis le démarrage du dossier. Le commissaire enquêteur a donné un avis favorable. Car nous sommes forcément pour ce projet de développement économique qui va amener de l’activité et de l’emploi», souligne-t-elle.

De quoi s’agit-il ? Ce projet dénommé «Perpignan-Pyrénées-Logistics» sera composé de trois usines logistiques d’une superficie totale de 141 000 m2 et d’une plateforme rail-route, équipée de trois voies de 700 mètres.

Aucun produit dangereux

Il accueillera des activités de logistique d’approvisionnement, de production, de distribution et des retours de recyclage. «Aucun produit dangereux ne sera stocké dans les bâtiments. Mais des produits de consommation courante. Nous sommes en discussion avec une joint-venture d’Algérie pour créer sur place une base de mutualisation des importations vers l’Algérie», indique encore Jorge Hernandez.
De quoi assurer du trafic et d’amortir les 110 millions d’euros qui seront investis sur place, sans aucune subvention. 300 emplois directs devraient être créés et les concepteurs se sont engagés à réserver une préférence locale dans le cadre des marchés qu’ils passeront.

(*) En conseil municipal du mois de février, le maire du Boulou demandait « des précisions sur les matières contenues dans les hangars de 12 m de haut ».
 

Début des travaux en 2016

D’ici le début du mois de juin, le permis d’aménager sera signé en mairie. Les propriétaires fonciers ont d’ailleurs été reçus en début de mois par maire, le promoteur du projet et le secrétaire général de la préfecture. Restera donc à attendre les autorisations administratives du comité national pour la protection de la nature. A partir de là, les travaux doivent démarrer au cours du premier semestre 2016.

 

 
       Jorge Hernandez, de la société APRC et Jean Amouroux. (Harry Ray Jordan)


Le maître d’ouvrage a déjà investi 1,5 million d’euros pour acheter 40 hectares de terrain de compensation environnementale. A cela, s’ajoutent 2,5 millions d’euros supplémentaires pour la relocalisation des espèces protégées et leur surveillance pendant 20 ans. Un élément indispensable obligatoire et inscrit au permis d’aménager.

01/06/2015

Nouvelle formation au Greta du Boulou

Le Greta des Pyrénées orientales met en place, dans le cadre du Programme Régional Qualifiant, une formation financée par la Région Languedoc Roussillon : MÉTIERS DE LA BUREAUTIQUE & DES LANGUES du 22 juin 2015 au 23 octobre 2015 (avec une interruption de 3 semaines en août), sur le site du Boulou.

Contact : 04-68-39-00-14

http://www.gretalr.com/lieu/greta-vallespir

21/05/2015

Encore des places disponibles au Greta Le Boulou

Le GRETA DES PYRENEES ORIENTALES met en place, dans le cadre du Programme Régional Qualifiant, une formation financée par la Région Languedoc Roussillon : Métiers de la bureautique et des langues du 22 juin au 23 octobre 2015 (avec une interruption  de 3 semaines en août) sur le site du Boulou.

Contact : 04-68-39-00-14

http://www.gretalr.com/lieu/greta-vallespir

04/03/2015

Visite appliquée de Josiane Chevalier, préfète des PO, à l’Autoport du Boulou

Véritable outil de développement économique et industriel de notre territoire, l’Autoport du Boulou est géré par un Syndicat Mixte, établissement public composé de la CCI, du CG, de la ville du Boulou et de St Jean Pla de Corts. Il abrite actuellement une quarantaine d’entreprises, des secteurs tertiaires et tertiaires supérieures, médico-sociales, logistiques liées au transport et notamment ferroviaire ainsi que des structures publiques générant actuellement près de 400 emplois. Le 9 février dernier le Ministère de l’Ecologie et du développement durable  a déclaré le Syndicat Mixte lauréat au titre d’un contrat local de transition énergétique. Josiane Chevalier, préfète des PO, a tenu à visiter cet espace entrepreneurial où transitent quotidiennement près d’un millier de personnes.

Parmi les personnalités conviées, étaient présents  Robert Garrabé Président du Syndicat Mixte et Conseiller général, Nicole Villard maire de Le Boulou, Pierre Aylagas député de la circonscription, Gilles Giuliani sous-préfet de Céret, Alain Torrent président de la Communauté de Communes du Vallespir, Bernard Fourcade, Président de la CCI Régionale Languedoc-Roussillon, de Robert Navarro président de la CCI des P.O. et des différentes entreprises du secteur transport/logistique.

Au cours de l’entretien, a été évoquée l’implantation à court terme d’un Data Center IBM de nouvelle génération, qui offrira aux entreprises une sécurisation de leurs données numériques ainsi que le raccordement au réseau fibre optique. Il fut également question du projet de rénovation et de réhabilitation de la tour, phare de l’Autoport en un bâtiment Haute Qualité Environnementale à la norme ISO NF 50001. La délocalisation de Lorry-rail sur la zone d’En Cavaillès fut à l’ordre du jour avec la présence du directeur général Europe Monsieur Le Guilloux,  qui exposa de façon didactique son plan de développement qui permettra de doubler l’effectif existant (actuellement près de 50 personnes)et diminuer les nuisances aux riverains.

                                                                                  Jacques Martinez

2015 Autoport N° 1.jpg

2015 Autoport N° 2.jpg

2015 Autoport N° 3.jpg

2015 Autoport N° 6.jpg

2015 Autoport N° 7.jpg

2015 Autoport N° 8.jpg

2015 Autoport N° 9.jpg

2015 Autoport N°12.jpg

2015 Autoport N°13.jpg

Pour conclure écoute du projet de délocalisation de Lorry Rail par son directeur général Europe Monsieur Le Guilloux (2éme à droite)

                                                                           Photos Image 66

02/03/2015

Projets ferroviaires différés, la LGV Montpellier-Perpignan épargnée

projets-ferroviaires-differes-la-lgv-montpellier-perpignan-e_521095_516x343.jpgLe secrétaire d’État aux Transports a annoncé hier le report de quatre projets ferroviaires. La Ligne à grande vitesse Montpellier-Perpignan « n’est pas concernée ». "La Ligne à grande Vitesse (LGV) Montpellier-Perpignan n’est absolument pas concernée par les déclarations du secrétaire d’État aux Transports », martelait, hier soir, le service de presse de Réseau Ferré de France (RFF).

C’est un “ouf” de soulagement pour le gestionnaire du réseau ferroviaire français. Après un moment de flottement suite à l’annonce, en milieu d’après-midi, du secrétaire d’État aux transports, Alain Vidalies, « du report de quatre projets », « le chantier suit son cours » assure-t-on du côté de RFF. Pourtant, les défenseurs de la ligne Montpellier-Perpignan avaient de quoi être inquiets.

L’annonce du secrétaire d’État aux Transports de « différer d’un à deux ans, les nouveaux chantiers ferroviaires pour privilégier l’entretien du réseau et l’amélioration des transports du quotidien », ne présageait rien de bon pour cette ligne. D’autant plus que la SNCF, par la voix de son président Guillaume Pepy, annonçait dans la foulée « la mise en sommeil de plusieurs chantiers d’opérations nouvelles prévues en 2015 et 2016 sous peine de voir se dégrader la fiabilité du réseau ». « Les annonces du secrétaire d’État traitent uniquement des projets de modernisation comme la ligne Cannes-Grasse », explique RFF « ou bien des chantiers de maintenance comme la gare de Laval dans le Maine ».

La ligne Montpellier-Perpignan ne rentre pas dans ce quota « puisqu’il s’agit d’un projet de développement ». Réseau Ferré de France a assuré la poursuite des études préalables « avant le lancement d’une enquête publique d’ici la fin 2016 » et une arrivée de la ligne Montpellier-Perpignan à l’horizon 2 020.

                                                                                Mathilde  Contié

 

23/02/2015

Inauguration du laboratoire à la maison « Brial Traiteur »

Voilà déjà 19 ans que l’aventure a débuté dans la commune pour Joël Brial, son épouse et ses employés dont l’un est encore là aux fourneaux. Entreprise familiale axée sur le travail, le sérieux et le respect de sa clientèle, elle est aujourd’hui fière de montrer que ces qualités permettent de réussir. Grâce à tous ces ingrédients, elle vient de réaliser un laboratoire dernier cri, fonctionnel et adapté aux normes d’hygiènes actuelles qui fera dire à Nicole Villard maire et Robert Garrabé conseiller général : « ce que vous faites, votre qualité et votre dynamisme, sont des facteurs de développement de notre territoire et donnent l’envie d’entreprendre. » Après une visite guidée suivie de quelques mots de bienvenue, Joël et Annick adressèrent leurs remerciements aux élus, aux entreprises et différents corps de métiers, à leurs employés avant d’inviter l’assistance à lever le verre de l’amitié autour d’un excellent buffet dînatoire.

                                                                               Jacques Martinez

Blog 1.jpg

Photo : Les invités saluent cette réussite

                                                                          Photo Image 66

15/02/2015

« Le chaînon manquant » : Après les freins techniques, les freins politiques…

Invitée au 1er forum FERRMED (axe ferroviaire, Scandinavie, Rhin-Rhône, Méditerranée) organisé à Barcelone, l’association locale, « Energie TGV »  (qui travaille sur ce sujet depuis 1992), présidée par Claude Auger, a pris la parole en tant qu’intervenante et s’est très vite trouvée au cœur de l’analyse des différents problèmes qui impactent cet axe majeur de distribution de marchandises venant du sud de l’Espagne, du Maghreb, d’Asie vers le nord de l’Europe.

Pilotée par Joan Amoros, président de l’entité à Bruxelles, l’on notait la présence de délégués européens attachés à cet axe prioritaire, de maires ou d’adjoints de grandes villes traversées Malaga, Barcelone, Montpellier, Graz (Autriche), Rijeka ( Croatie), Ljubljana (Slovénie), du directeur du développement de la région Rhône-Alpes, du délégué de la section Lyon-Turin, des présidents ou représentants des ports de Malaga, d’Almanzora Levante, de Barcelone, de Marseille, du directeur du syndicat national des importateurs/expéditeurs de fruits et légumes de St Charles  ainsi que de nombreux managers d’entreprises soucieux de la lenteur de cette inertie liée aux problèmes techniques certes mais aussi à une volonté politique défaillante. Car l’enjeu de cette réalisation est avant tout économique comme l’ont signalé les dirigeants de Basf, des ports autonomes, de  Seat qui diront: « si vous voulez que l’on délocalise en Europe de l’Est, il faut le dire, avec son impact sur l’emploi et la vie sociale ».

Parmi les difficultés majeures l’on mit l’accent sur le passage aux frontières, la mise à l’écartement international UIC entre Tarragone et Algésiras  et le souci de mettre en place rapidement des commissions internationales sur cet axe majeur comme le souligna Xavier Trias, maire de Barcelone, « le temps c’est de la compétitivité ».

Il est vrai qu’un potentiel existe avec le trafic maritime en Méditerranée venu d’Asie (52% du trafic mondial passe en méditerranée). Trafic qui pourrait booster l’activité, induisant de l’emploi dans les ports français et espagnols. Alors qu’actuellement la majeure partie va sur Amsterdam, Anvers avec 2 à 3 jours de décalage en notre faveur vis-à-vis de Barcelone, Sète et Marseille. Avantage qui pourrait être exploité par le bon fonctionnement de ce corridor tant attendu. « Ce corridor ne doit pas être que pour le rail, il doit être multimodal avec un standard rapide, efficace » diront les intervenants où les maîtres mots seront: « l’interopérabilité, la libre concurrence des acteurs public-privé, écoutons les professionnels, coopérons rapidement, décongelons ce système ferroviaire, accélérons les investissements pour ne pas refaire les erreurs du passé". Cependant pour notre secteur : « le chaînon manquant », Montpellier/Perpignan, il est navrant de constater l’absence ‘mais ils sont où, mais ils  sont où…’ de nos principaux  décideurs politiques et institutionnels à ce forum!!!

                                                                                  Jacques Martinez

FERRMED 2015 Barcelone N° 1.jpg

Les premiers intervenants autour du président Joan Amoros (3éme à partir de la droite),

                                                 Claude Auger en médaillon.

FERRMED 2015 Barcelone N° 2.jpg

Une vue de l’assistance.

FERRMED 2015 Barcelone N° 3.jpg

"Energie TGV" bien présenté

                                                                              Photos Jacques Martinez

23/12/2014

« Au Boulou j’y trouve tout »

Voici le slogan qui depuis des années sert de leitmotiv à la dynamique association des commerçants et artisans de la ville (UDCA) pour attirer la clientèle dans leurs commerces. Désireux de s’en sortir face à la prolifération de ces grands espaces dédiés à la consommation nos valeureux commerçants et artisans viennent d’éditer 10000 calendriers 2015 qu’ils vont offrir à leur clientèle durant cette période propice aux achats. Illustré de moments forts de l’année écoulée, un petit clin d’œil bien sympathique a été adressé à notre maire Christian Olive trop tôt disparu. Alors n’hésitez pas de pousser les portes des commerces boulounencqs en ville ou en zone d’activité, le meilleur accueil vous y sera réservé avec en prime le calendrier 2015.

                                                                           Jacques Martinez

Calendrier.jpg

Blog.jpg

 Photo Jacques Martinez : Le jour de la distribution du calendrier aux adhérents

                                                 

19/12/2014

" Les Cluses" Programme de réhabilitation des réseaux d’eau

Ce mardi, Alexandre Puignau Maire de la Commune n'a pas manqué de faire le point sur la problématique de la ressource en eau et de la réhabilitation des réseaux de la Commune des Cluses.

Après présentation des résultats de l'étude diagnostic, il a présenté les secteurs sur lesquels la Commune compte intervenir pour améliorer encore le rendement, préserver la ressource en eau et maîtriser par conséquent le coût du prix de l'eau qui est de l'ordre de 1.12 € /m3 sur la part Communale. Il n'a pas manqué de rappeler le travail réalisé par le Conseil Municipal pour l'obtention de subvention, pour une dépense globale estimée à 230 000 € HT, ce n'est pas moins de 80% d'aides publiques qui ont été obtenues pour la réalisation de ces travaux à venir.

En deuxième partie de séance, il présenta aux administrés de la Commune des Cluses, les avancées des négociations dans le cadre du transfert de compétence définitif des ordures ménagères au 1er janvier 2015, et les garanties obtenues sur le maintien de la collecte en porte à porte.

 

Les Cluses Réunion.jpg

Photo : Alexandre Puignau maire au tableau

 

03/12/2014

Matinée « Portes ouvertes » à la création et reprise d’entreprise

Face à la morosité ambiante l’envie de créer est malgré tout présente dans notre société. Voilà le constat qu’il a été fait dernièrement dans la magnifique salle du conseil municipal mise à disposition par la municipalité de la ville carrefour stratégique de notre territoire. Effectivement cette manifestation bien ficelée par les partenaires présents : Chambre de Commerce et d’Industrie, Chambre d’Agriculture, Chambre de Métiers et de l’Artisanat, l’Airdie, le Cnar et son Kit de survie, Chambre des Experts Comptables et Pôle emploi d’Argelés et Céret a vu passer 87 porteurs de projet faisant dire à Gilles Giuliani sous-préfet de Céret : « Opération très bien préparée, réussite et mobilisation qui au-delà des mots l’on constate qu’il y a des actes pour créer et maintenir la vie dans notre secteur. Un grand merci également aux élus et à la ville ». A noter que le Languedoc Roussillon  est la première région de France en nombre de création d’entreprises (hormis les grosses régions : IDF, PACA et Rhône Alpes). En 2012,  4980 entreprises ont été créées dans les Pyrénées-Orientales dont 860 sur le bassin d’Argeles – Céret. Près de 60 % sont des auto- entreprises, 8 entreprises sur 10 n’ont pas de salariés. Les demandeurs d’emploi représentent entre 35 et 40 % des créations/reprises d’entreprise, leurs moyens financiers investis pour démarrer l'entreprise sont souvent très faibles: 36 % des créateurs ont utilisé moins de 4 000 euros pour l'installation dans les locaux, l'achat de matériel, la constitution des stocks...Voilà le pourquoi de cette manifestation appréciée par les porteurs de projet désireux de créer ou de reprendre de belles opportunités sans faire de faute majeure assurant ainsi la pérennité de leur démarche.

                                                                                       Jacques Martinez

Blog Ok.jpg

Photo : Autour du sous-préfet Gilles Giuliani, les partenaires de cette manifestation.

                                                                                 Photo Image 66

26/11/2014

Soldes monstres chez "Malou Boutique"

malou A5 copie.jpg