15/09/2016

Nouveau visage aux Quatre Saisons

Depuis peu Françoise Cherez a repris le commerce de proximité « Aux Quatre Saisons » situé place Jean Jaurès.

Vous y trouverez la plupart des denrées alimentaires ainsi que votre quotidien le journal L’Indépendant. Ouvert de 8h00 à 12h00 et de 16h00 à 19h00.

Le magasin est fermé le jeudi A/M, le samedi A/M et le dimanche toute la journée. Contact pour vos commandes : 04 68 83 16 62

                                                                                    Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                 Françoise Chérez derrière le comptoir

                                                                                Photo J. Martinez

Une nouvelle implantation sur la zone d’activité

Devenue un secteur incontournable de l’économie, la mode se place dans les principales attentes des consommateurs. De tous les consommateurs. Depuis le milieu des années 80, la famille Desprez a répondu à cette problématique en créant et diffusant la mode au sein d’un grand magasin généraliste implanté en périphérie des villes moyennes, en complément des commerces de centre-ville.

« En créant DistriCenter, nous avions la volonté de proposer une enseigne populaire, très implantée dans tout l’ouest de la France. La réussite de notre concept nous emmène aujourd’hui à plus d’ambition, 148 magasins en France, être présents sur l’ensemble du territoire national. » nous souligna la direction.

Peu présent dans le sud, après Albi, Toulouse, St Sever c’est au Boulou que l’enseigne a choisi de s’implanter et attribuer sa direction à Mme Lucie Demoustier. Des collections originales renouvelées en permanence, des produits de qualité, des marges réduites…

Grâce à cette philosophie, DistriCenter répond aux besoins de toutes les familles, en proposant toute la mode au meilleur prix, pour tous les styles et toutes les occasions.

Ouvert depuis ce mercredi 24 août : Du Lundi au Samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h, 3 Carrer d'en Cavaillès, ZA RN9, (Près de Mac Donald's), Tel : 04.68.88.40.80

                                                                           Jacques Martinez

Blog OK.jpg

 Lors de l’inauguration en présence du personnel, de l’encadrement et de Mme Priscillia Bourgeois directrice  régionale à g de la photo

                                                                           Photo J. Martinez

14/09/2016

Mutuelle Santé, C’est parti pour le dispositif « Ma Commune Ma Sante »

Les élus de la commune et le CCAS soucieux d’améliorer la prise en charge des dépenses de santé des Boulounencqs et Boulounencques ont signé un accord permettant de bénéficier d’une mutuelle santé négociée par le biais de l’association ACTIOM « Ma Commune Ma Santé ».

Cette mutuelle s’adresse aux séniors, aux jeunes sans emploi, aux commerçants, aux artisans, aux agriculteurs, aux professions libérales, aux personnes en CDD…. « L’union fait la force » plus de 800 communes sont déjà adhérentes, cette force permet de négocier des tarifs avantageux et d’améliorer votre pouvoir d’achat en réalisant d’importantes économies. Sans limitation d’âge, sans questionnaire médical, vous aurez le choix en termes de garanties selon votre budget.

Pour plus d’information une réunion publique sera organisée le 7 Septembre à 19H à la salle des mariages de l’hôtel de ville.

Une permanence sera assurée les mercredis 14, 21 et 28 septembre et les mercredis 5, 12, 19 et 26 octobre de 9h a 12h et de 14h à 18 h au CCAS résidence le Stabulum 18 rue du souvenir Français à LE BOULOU. A partir du 2/11 sur demande.

Prendre RDV au 04.68.83.27.09 ou renseignez-vous directement au 05.64.10.00.48. www.macommunemasante.org

Blog.jpg

Présentation de l'affiche en mairie par Mme le maire

Photo J. Martinez

31/08/2016

L’UDCA affine sa stratégie avec l’embauche d’Emilie Capell

L’Union des Commerçants et Artisans de la ville sous la présidence de Marie-Jeanne Barsé et Xavier Martinez, vient de parapher le document d’embauche d'Émilie Capell, animatrice de ladite association, en présence de Chantal Pruja de Cap Emploi et de Gilles Llenas du Siera 66.

Après quelques mois de responsabilité, le nouveau bureau s’est rendu à l’évidence : « Après 19 heures, lorsque l’on a passé toute la journée dans nos boutiques notre réactivité et notre temps imparti pour mettre en place des actions sont limités. » diront les coprésidents. C’est pour cela que le recrutement d’un ou d’une salarié a été décidé.

Emploi aidé, 20 heures/semaine (Contrat Unique d’Insertion/ Contrat d’Emploi Aidé), il a été confié à Emilie Capell après divers entretiens. Auparavant à l’UPAM d’Argeles sur Mer, connaissant particulièrement les rouages administratifs cette dernière aura la tâche de faire le lien avec les professionnels, l’association, les partenaires, d’animer le site internet, sa page Facebook et de mettre en place les animations locales envisagées par le bureau.

« Oui nous préférons mettre le paquet sur les moyens de communication modernes que de faire de grosses animations coûteuses qui au fond ne rapporte pas grand-chose aux adhérents. Justement le site internet fournira à chaque commerce une page dédiée où il sera responsable de son contenu qu’il pourra modifier lui-même avec ses propres codes d’accès. »

L’animatrice sera tenue de créer un publireportage de chaque artisan/commerçant de manière à mettre en valeur son activité. Déjà une première, dimanche dernier, la parution d’une demi-page dans nos colonnes, d’encarts publicitaires, sera reconduite.

Voilà donc le challenge que s’est donné l’UDCA en embauchant Emilie Capell qui vous sera présentée courant septembre. Contacts : 06 25 42 60 52 ou udca.leboulou@gmail.com

                                                                          Jacques Martinez

Blog.jpg

                         Emilie Capell à droite de la photo au moment des signatures

                                                                                   Photo J. Martinez

21/08/2016

Le circuit court et local : une réalité bénéfique !

Face à la difficile période qui sévit actuellement dans le monde agricole, le monde de l’élevage mais aussi celui de la distribution, trois professionnels du secteur nous livrent leur vécu et leur expérience.

A cet effet nous nous sommes rendus à Villargeil (Prés de Céret) chez les éleveurs Jean-Luc et Paul Vilaceca accompagnés de Jean-Jacques Pena responsable des achats à la Maison Guasch, et de Pierre Tubert boucher au Boulou.

Après une visite de l’exploitation, où sont élevées de magnifiques blondes d’Aquitaine, Paul Viaceca nous dira : « nous avons essayé la vente directe, mais chacun son métier, on ne peut pas être bon partout et on a tous besoin du savoir des uns et des autres. »

Même échos chez les deux autres acteurs de la filière abattage et distribution. Car le circuit court, éleveur des PO, abattoir de Perpignan, maison Guasch, et boucherie Tubert du village permet à cette symbiose d’avoir dans l’assiette du consommateur une viande de qualité.

« Cela nous fait du bien de voir notre produit sur un étal local, ça nous permet de nous corriger au coup par coup, de voir les effets de l’alimentation sur les bêtes, de corriger certaines carences. C’est la nourriture, balance énergie/protéine, que l’on donne au bétail qui donne ce goût au gras, ce gras persillé que les gens attendent. Et de plus pour avoir une bonne viande, il ne faut jamais que la bête est soufferte. », nous dira avec passion Jean-Luc.

« C’est vrai que l’on mange moins de viande mais les gens demandent la traçabilité, le bon, mais l’on ne sait pas trop vraiment se vendre, cette démarche ne peut être que bénéfique » souligna Pierre Tubert.

Pour conclure sur le bien-être animal, tant décrié actuellement, Jean-Luc souligna : « le fait d’avoir un abattoir local de qualité, j’emmène les bêtes certes jusqu’au tonneau…, elles me suivent comme dans la journée. Il est vrai que le stress de l’abattoir va à l’encontre d’une bonne viande. »

Souhaitons que ce retour à l’achat de proximité mette du baume au cœur à nos acteurs locaux. Eleveurs Vilaceca 06 18 77 36 14, Maison Guasch 04 68 54 36 86, Boucherie Tubert 04 68 83 15 80.

                                                                          Jacques Martinez

Blog.jpg

                                           Nos acteurs au beau milieu des blondes d’Aquitaine

Blog 1.jpg

Un des taureaux de l'élevage Vallespirien

                                                                                 Photo J. Martinez

21/07/2016

L’économie du Vallespir sur de bons rails

Une convention d’accompagnement de la stratégie de développement économique du Vallespir a été signée au Boulou.

C’est en mairie de la ville, qu’Hermeline Malherbe est venue parapher cette convention de développement économique. Accueillie par Nicole Villars, maire, « Je suis fière d’autant plus de vos recevoir au Boulou en tant que maire bien sûr mais aussi en tant que vice-présidente de la commission économique de notre communauté de communes du Vallespir. »

Un data centeur au Boulou

Véritable nœud logistique, routier et ferroviaire, le Boulou va se doter sous l’impulsion de la CCV d’un data center. Outil innovant dernière génération IBM qui permettra aux entreprises déjà installées ou à venir de bénéficier de tout la dernière technologie en matière d’informatique et de stockage de données. Mais l’innovation ne peut à elle seule développer un territoire sans contraintes.

Et là, Mme le maire mit l’accent sur l’autoroute ferroviaire, créatrice d’emplois mais aussi créatrice de nuisances vis-à-vis du voisinage. « Croyez-moi, tous les jours, les riverains impactés m’interpellent à ce sujet. Nous devons tous nous mettre autour de la table avec une forte volonté politique en ces temps de développement durable et trouver une solution adaptée. »

Dans la foulée Alain Torrent président de la CCV souligna : « Oui la commission économique est celle qui se réunit le plus souvent et avec votre aide, le département, nous avons définis trois grands axes : le Datacenter, le Haut débit et la Pépinières d’entreprise, sans oublier les autres zones d’activité que sont Maureillas, Reynes et le Perthus. Grace à cette volonté affirmée nous créerons de l’emploi dans les futures années. »

Après une présentation technique des actions engagées, Hermeline Malherbe, présidente dira « sa satisfaction d’être au côté de la première communauté de communes qui a mis en œuvre cette stratégie et cette vision d’ensemble, partagée sur un territoire à taille humaine, aidée par le service d’ingénierie départementale. Certes la volonté institutionnelle, c’est bien, mais sans l’effort de tous, des acteurs économiques en particulier, le développement du territoire, confronté à l’économie mondiale ne pourrait devenir réalité. Alors unisson nous, continuez à mettre en œuvre cette stratégie de développement économique et le pari sera gagné."

Félicitations à vous tous. »

                                                                              Jacques Martinez

Blog 1.jpg

                                                               Signature de la convention

                                                                                 Photo J. Martinez

11/07/2016

Installation d’une diététicienne au distriport

Blog.jpgMelle Manon MINGORANCE, diététicienne micro nutritionniste, installée à l’Autoport du Boulou depuis juin, pratique la diététique dans un cadre totalement thérapeutique.

"Pour moi votre santé ainsi votre bien-être physique et mental est ma priorité."

Ayant pratiqué du sport en compétition pendant de nombreuses années, mon orientation a été ciblé sur la l’accomplissement de la performance et l’étude de l’évolution du sportif. J’ai donc fait un diplôme universitaire de nutrition du sportif à l’université Paul Sabatier Toulouse et ai réalisé que quel que soit la personne, sportif, pathologique, sédentaire…etc…, il fallait approfondir le diagnostic au niveau de la cellule.

Dans le cadre d’un raisonnement médical, la micronutriton est la projection au niveau de la cellule du patient, quel que soit sa plainte. Le but étant d’optimiser le fonctionnement de chacune de ces cellules saines comme malades. Lors de la consultation clinique et étant adhérente à l’Institut Européen de Diététique et de Micronutriton (IEDM), je m’aide d’outils comme le DDM (Dépistage de Déficience micronutritionnel), DNS (Dépistage des Neurotransmetteurs du Système nerveux central), et questionnaire alimentaire bien évidemment.

A cette médication, peut s’accompagner de la phytothérapie. Je travaille avec les laboratoires PILEGE et LPEV. Mon but est de comprendre pourquoi vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs, au niveau alimentaire de ne pas vous restreindre mais de vous réapprendre à manger sainement tout en associant une activité physique quotidienne.

Coordonnées : Syndicat Mixte de l’Autoport, Centre d’accueil 1er étage, 66160 Le Boulou www.mingorance-manon.fr        

tél : 0631052966.

 Photo : Manon et son appareil, le DDM

Photo J. Martinez

29/05/2016

Journée de l’obésité aux thermes : Prévention et éducation

En France, d'après l'Organisation mondiale de la Santé, 6,5 millions de personnes souffrent actuellement d'obésité (soit 14,5% de la population adulte). Et dans le monde, le nombre de personnes obèses a doublé depuis 1980 : aujourd'hui, 600 millions de personnes sont concernées.

Le Boulou, station thermale spécialisée dans le métabolisme, la surcharge pondérale, et les maladies cardio artérielles se devait d’adhérer à la journée mondiale de l’obésité. Partie prenante depuis sept années Gilles Lagedamont directeur des thermes souligna : « nous somme présent depuis sa création, il y a sept ans maintenant et nous avons toujours été partenaire et de plus, c’est notre identité, notre image de marque, travailler sur le surpoids, la prise en charge globale, qui sont aujourd’hui des problèmes de santé publique. »

L'obésité est une maladie chronique complexe qui dépend de nombreux facteurs génétiques et environnementaux. De manière à conserver un IMC (Indice de Masse Corporelle : IMC = Poids / Taille2), inférieur à 30, « la limite » au-delà de laquelle on parle d'obésité, et de surpoids. « Il est essentiel d'adopter une alimentation équilibrée et de pratiquer une activité physique régulière » nous dira Alexandra Ramoneda diététicienne de la Chaîne Thermale aidée d’une équipe pluridisciplinaire.

Elle expliqua de manière limpide aux nombreux patients le pourquoi de cet excédent de masse graisseuse qui induit, diabète, triglycéride et cholestérol, maladies coûteuses de plus en plus présentes dans nos sociétés, qu’il vaut mieux prévenir et prendre en main soi-même.

Après quelques ateliers, de dépistage, de nutrition, de détente physique, un buffet champêtre diététique fut dressé et préparé par les élèves « BTS diététique » de la CCI de perpignan. Chaîne Thermale du Soleil

                                                                             Jacques Martinez

                                                                                 

Blog 1.jpg

Intervenants et patients

Blog 2.jpg

Des stands d'information

Blog 3.jpg

L'eau thermale du Boulou

Blog 4.jpg

                                                                              Test du diabète

                                                                                Photo : Photo J. Martinez

15/04/2016

La Brasserie "Odin" s’installe dans la zone d’en Cavaillès

Ouvert depuis peu dans la galerie marchande d’Intermarché, portant le nom du célèbre dieu mythique nordique « Odin », l’établissement vous accueille du lundi au samedi de 8h00 à 16h00 et de 18h00 à tard dans la nuit... Sur place ou à emporter, plusieurs formules, à partir de 12,50€, travaillées à partir de produits frais, 5 entrées, 5 plats, 5 desserts vous serons proposées. Un plat du jour à 9€90 est également à la carte. L’apéritif sera offert aux 500 premiers clients jusqu’au 15 avril 2016. Alors n’hésitez pas à découvrir ce nouvel espace qui vous invite à découvrir sa cuisine traditionnelle ainsi que ses parrillades de poissons et de viandes. Brasserie Odin, 9 carrer d’en Cavaillès, CC Intermarché. 06 61 55 18 12

                                                                                  Jacques Martinez

Blog.jpg

L’équipe de la brasserie prête à servir les clients.

                                                                             Photo : Photo J. Martinez

04/04/2016

La boucherie Tubert primée à la fête du boudin noir de Mortagne-au-Perche

Installés depuis quelques décennies, trois, en centre-ville, Nicole et Pierre Tubert, ont présenté leurs produits à la célèbre fête du boudin noir organisée en Normandie à Mortagne au Perche.

Devenues pérennes, ces festivités sont l'occasion de célébrer les richesses d'un terroir, d'une tradition, d'un savoir-faire, et d’ouvrir nos papilles aux finesses de la gastronomie. Et l’année 2015 fut bénéfique pour notre artisan boulounencq, au vu des résultats du concours international : Prix international saucisse catalane, Prix d’honneur international saucisson à l’ail, Médaille de bronze boudin à l’oignon, Prix national Terrine de campagne.

Un savoir-faire reconnu à qui nous souhaitons encore de nombreuses distinctions.

Boucherie Tubert, rue Arago, 04 68 83 15 80

                                                                                        Jacques Martinez

Blog.jpg

                 Nicole, Pierre Tubert et leur apprenti Sébastien, fiers de leurs trophées

                                                                                            Photo J. Martinez

01/03/2016

Un projet innovant pour la qualité de l’eau du robinet

Arrivés à leurs termes, les travaux nécessaires pour l’obtention d’une eau potable de très bonne qualité, au ph en équilibre, viennent d’être finalisés et inaugurés récemment.

Eau très agressive, par sa haute teneur en gaz carbonique, captée, dans le bassin du Tech, (160 m3/heure, la consommation hivernale de la ville est de 1100 m3/jour, alors qu’en période estivale elle grimpe à 2000 m3/jour), cette dernière doit être sans cesse améliorée.

C’est en 1995 qu’il a été décidé d’utiliser un précédé de dégazage en deux étapes : aération et filtrage sur un lit de calcaire marin. En 2007, les gisements bretons passent en sites protégés, Natura 2000, et les extractions doivent être stoppés. Suite à cette rupture d’approvisionnement, la société CIFEC, met au point le procédé « AquaNeutra » qui sans réactif ni produit chimique aura un résultat très satisfaisant pour l’obtention d’un ph correct. Il est bon de noter que notre ville est la seule du département à utiliser ce procédé innovant, aucun rejet dans la nature, avec un impact écologique et économique non négligeable. (7 sites en France, une centaine en Europe.)

Pourtant l’adéquation est simple : après pulvérisation et aération, c’est grâce à l’adjonction d’un caisson à fines bulles à deux flux, l’un horizontal pour l’eau, l’autre vertical pour l’air, que le CO2 en excès est piégé et éliminé. Seul un petit rajout de chlore, toujours nécessaire, pour éliminer les quelques bactéries existantes est effectué en sortie.

Avec un coût de 263000€, cela a été rendu possible grâce à la part communale de 105700€, son autofinancement, le prix de l’eau pour 40%, la participation du Conseil Départemental 78700€, l’Agence de l’eau 78700€ et le bon relationnel des cadres de la commune avec le prestataire SAUR. Après quelques mots de bienvenue et de satisfaction Nicole Villard, maire, et Robert Garrabé Conseiller départemental, saluèrent cette réalisation qui va dans le sens de la COP 21 sans oublier les entreprises intervenantes, en particulier la société locale « Edom Sud ».

Un buffet dînatoire de qualité fut servi par le traiteur VR66 dans les locaux de la mairie.

                                                                             Jacques Martinez

Blog 1.jpg

Blog 2.jpg

                                                           Procédé et intervenants.

                                                                 Photos J. Martinez

22/02/2016

Le restaurant « Section 10 » vous ouvre sa table

Le restaurant « Section 10 » vous ouvre sa table Après une formation de juriste très aboutie, Aurélie Perez décide de changer totalement de direction. Passionnée de cuisine, « Je veux prendre du plaisir en travaillant, je ne veux pas aller au boulot la boule au ventre ».

Décidée, elle fait un stage de formation à l’AFPA et suivra à la ligne les conseils de plusieurs entités, dédiées à la création d’entreprise, qu’elle tient sincèrement à remercier.

« Je vais travailler à l’ardoise, en fonction du marché local, légumes, viandes, poissons. J’ai 25 couverts au maximum avec des menus de 14€, 18€ et 23€, je n’ai pas une énorme carte, je surfe sur la qualité et le frais. Par exemple pour le poisson, c’est Port-Vendres où ma famille est marin-pêcheur ».

Souhaitant vous faire découvrir de nouvelles saveurs et de nouveaux goûts, Aurélie est installée au 5, rue Rouille, derrière la Rambla avec sa serveuse Elodie, qu’elle a rencontrée en formation. Fermé le mardi et le mercredi, vous pouvez réserver au 04 68 88 95 28. Bonne chance Aurélie.

                                                                                               Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                                        Lors du pot d’ouverture

                                                                                              Photo J. Martinez