05/03/2017

L’Office de tourisme et le virage numérique

Le tourisme est un secteur en perpétuel mouvement surtout dans le domaine du numérique. Les nouvelles tendances multimédias sont nombreuses et il est important que les prestataires touristiques s’y adaptent, pour continuer à attirer la clientèle au Boulou.

L’Office de Tourisme propose donc cette année à ses partenaires de les accompagner dans le virage numérique en participant à des ateliers et en « boostant » leur visibilité. Informer, conseiller et former les prestataires touristiques aux nouveaux outils numériques sont les objectifs poursuivis par Alexandra (Animatrice du réseau de partenaires) et Anthony (Webmaster et Community Manager), qui animent ces ateliers dans une ambiance conviviale.

Les fondamentaux du web, Google My Business, Facebook et la e-réputation sont au programme ce mois de février, de quoi satisfaire les partenaires de l’Office de Tourisme en quête de perfectionnement sur le web, et cela quel que soit leur secteur d’activité !

Les « élèves » qui ne sont pas nés avec internet sont très satisfaits des formateurs, qu’ils ont trouvés très patients et à leur écoute. Les partenaires repartent avec du concret à la fin de chaque formation, qu’ils pourront mettre en application le jour même !

Blog.jpg

                                                 Des élèves très attentifs lors du dernier atelier

                                                                            Photo J. Martinez

04/03/2017

L'air du jour

Météo

météo du jour 16 février.jpg

 

 

Le Distriport du Boulou, qualifié de centre du monde de l’informatique !

Certes, cette déclaration Dalinienne, un peu provocatrice, hautement symbolique fait suite à un faisceau de volonté de la part de l’Etat, du Conseil Départemental, de La CCV, de la CCI, du Distriport présidé par Robert Garrabé, de la ville du Boulou, de porter très haut la qualité d’accueil de cette plateforme économique. « Voilà le genre d’initiative résultant d’un travail en commun où chacun a vraiment joué son rôle. Nous avons ici la chance d’avoir cette ruralité active. » dira le sous-préfet Gilles Giuliani, au cours de la pose de la première pierre du Data Center en présence de Robert Garrabé président du Syndicat Mixte, d’Alain Torrent président de Communauté de communes du Vallespir, de Renaud Carboneil représentant le président Bernard Fourcade de la CCI, de Nicole Villard maire du Boulou et de Vincent Podlunsek de la socièté Adamentis, futur exploitant.

Côté projet

C’est le fruit fruit d’un partenariat public/privé, qui consiste à créer un Data Center, de proximité innovant et de faible consommation énergétique afin de répondre aux besoins exprimés en termes de sauvegarde et sécurisation de données ainsi qu'au traitement de l'information. Ce bâtiment modulaire en préfabriqué béton sera construit selon une solution innovante et sera clairement un facteur d’attractivité pour notre territoire. Position frontalière stratégique, proximité de l’autoroute, présence de plusieurs réseaux de fibre, implanté au cœur de deux zones d’activité le Boulou/Céret qui induisent plus de 1500 emplois, cette réalisation était une chance à saisir et à ne pas laisser passer. Pouvant diffuser autour d’un rayon de 200 km, Montpelier, Toulouse, Barcelone, cet outil permettra d’évoluer et d’avancer numériquement vers la liaison des deux Catalognes. Il sera « livré » avant le début de l’été.

Côté investissement

L’investissement total de l’ordre de un million d'euros est réparti de la façon suivante: 480 000 € par les instances ici représentées, bénéficiant du soutien de l’État avec une participation financière de 192 000 €, Adamentis apportera de son côté le complément de 500 000€. Pour sceller cette œuvre, fruit de l’intelligence humaine, un parchemin a été glissé dans un cartouche en cuivre, scellé dans la première pierre.

                                                                       Jacques Martinez

Indep 1.jpg

Blog 1.jpg

Lieu d’implantation à côté du pôle médical

Blog 2.jpg

                                            Moment symbolique de pose de la 1ère pierre

                                                                     Photos J. Martinez

03/03/2017

« L’épée Celtibère du Boulou »

Samedi 4 Mars 2017 à 10h30 : En partenariat avec l’ASPAVAROM (Association pour le Patrimoine de la Vallée de la Rome) . Présentation de la reproduction de l’épée celtibère, en présence de M. Thierry Blaise, Sculpteur-Maquettiste et créateur de l’épée, et de M. Georges Castellvi, Docteur en Histoire des Civilisations, Président de l’AAPO (Association Archéologique des Pyrénées Orientales) et Membre de l’ASPAVAROM.

Une épée Celtibère et son système de suspension (v.120-100 av. JC) ont été découverts sur le site Pla de Molàs au Boulou, lors de fouilles archéologiques, menées par l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), commandées par le Conseil Départemental des Pyrénées Orientales et dirigées par Jérôme Kotarba, à l’occasion de travaux, engagés sur la Route Départementale 618, en 2007.

Cette épée, véritable trophée, correspond aux épées de taille apparaissant au second âge du fer.

P1120201.jpg

P1120204.jpg

« La Jonquera, passé, présent et futur : Terre de passage mais aussi frontière »

Avec le concours de la Mairie du Boulou, de la Médiathèque et de la Maison de l’Histoire du Boulou, M. Jordi Cabezas (ancien maire de La Jonquera) présente au Boulou, une exposition de photographies sur le patrimoine historique, naturel et sur l’expansion commerciale de la ville de La Jonquera.

Terre de passage naturel entre l’Europe du Nord et le continent africain, La Jonquera a été au fil des siècles, un véritable carrefour.

La culture de Mailhac, avec le champ d’urnes d’Agullana, prouve également qu’elle fut aussi terre de passage durant l’âge du fer. « Histoire et Patrimoine de La Jonquera ».

Exposition présentée à la Maison de l’Histoire - Casa del Voló, Du 1er Mars au 27 Mai 2017.

Samedi 4 Mars 2017 à 11h30, à la Maison de l’Histoire « Casa del Voló », vernissage des expositions de photographies de M. Jordi Cabezas. Entrée libre.

Invitation Cabeza.png

Dali est bien passé au Boulou

Cliquez sur ce lien 

Vidéo Bern Antenne 2

Agenda de la médiathèque Municipale

Samedi 4 mars 2 animations gratuites ont lieu à la médiathèque.

A 10h, lors du Café Philo, Monsieur Jean-Pierre Bonnel, président de l'association" Walter Benjamin sans frontières " présentera la vie et l'œuvre du philosophe Walter Benjamin.

A 11h, les Lectures Câlines, animées par Nicole Gabriel , convieront les bébés- lecteurs et leurs parents à un voyage dans le monde des livres. Infos: 04 68 83 75 00

27/02/2017

Le paysage métaphorique de Claude Belime à la médiathèque

Photographe, créateur, observateur, Claude Belime a toujours voulu donner du sens à sa photographie. Adepte de Nicéphore Niepce, d’Eugène Atget, d’Ansel Adams, photographes qui ont durablement marqué la photographie de paysage, l’auteur de cette remarquable exposition nous livre sa réflexion.

Démarche photographique

« Souvent le photographe s’arrête à la technique, la photographie n’est pas que le résultat d’un appareil mécanique ou électronique. Ma démarche sur le paysage, c’est surtout mettre l’accent sur la notion de lieu et de culture qu’elle engendre. »

HM : l’expo présentée actuellement à la médiathèque

« C’est une variation sur la notion de frontières entre les états, les choses, en prenant comme sujet l’horizon marin. Dans ce cas cette notion se dilue dans un fondu voire dans les noirs. Le sujet est loin d’être clos, les paysages sont en perpétuels mouvements. D’une part parce que les lieux changent et que d’autre part notre vision et notre culture se modifient également. Pour cela ils sont une voie d’accès à notre humanité. C’est ce va et vient perpétuel entre notre milieu et nous-mêmes qui nous fait être. »

Vous êtes le créateur de la galerie « Lumière d’Encre » à Céret www.lumieredencre.fr

« Oui, c’est une galerie associative pour la promotion de la photographie contemporaine. Nous organisons une résidence d’artiste, l’artiste Françoise Beauguion, www.francoisebeauguion.com, a été choisie actuellement pour la période 2016/2017, sur le thème « Céret, une géographie humaine multiforme »

Alors une visite s’impose jusqu’au 27 février à la médiathèque si vous voulez réfléchir et vous enrichir, faisant d’un paysage, un objet d’étude, remettant profondément en cause nos conceptions.

Médiathèque de la ville, av Jean-Léon Grégory, 04 68 83 75 00, les lundis de 13h 30 à 18heures ; mardis, mercredis, jeudis, vendredis de 9 heures à 12 heures et de 13h30 à 18 heures ; samedis de 9 heures à 12 heures.

                                                                  Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                    Claude Belime devant son travail

                                                                           Photo J. Martinez

22/02/2017

Une nouvelle ère pour l’ASPAVAROM

Association pour la promotion des richesses historiques de la vallée de la Rome, cette dernière vient de modifier ses statuts au cours d’une assemblée générale extraordinaire de son conseil d’administration suivie d’une assemblée générale ordinaire pour ses membres qui ont eu lieu au foyer rural de Maureillas las Illas, mis à disposition par la municipalité, partenaire de ladite association.

En ouverture, c’est André Bordaneil, maire, qui a accueilli les adhérents de l’ASPAVAROM qui voit en 2017 sa 26 éme année d’existence.

Ensuite un rapport détaillé d’activité de l’année écoulée fut présenté et commenté par Véronique Bazia présidente, Georges Castellvi docteur en histoire des civilisations et Franc Dory. Un diaporama réalisé par Vincent Moresmau complétait ce descriptif.

Un solde positif et quelques achats d’objets concernant l’histoire de la vallée furent annoncés par Mady Pompidor qui tire sa révérence en tant que trésorière. A cette occasion, au nom de tous les adhérents, la présidente Véronique Bazia remercia Mady pour son travail et son dévouement durant une décennie à la tête de l’association.

Également, Pierre Cantaloube fut mis à l’honneur en tant que rédacteur et réalisateur des fameux cahiers de la Rome. Ce dernier souhaitant prendre du recul, une ovation lui fut réservée.

Au cours de cette assemblée, un conseil d'administration fut élu, ce dernier se réunira le vendredi 24 février 2017 à 17h45 salle du 3 ème âge au Boulou pour élire le nouveau bureau qui prendra les rênes de cette belle association.

Un apéritif convivial clôtura les débats. Contact : veronique.bazia@gmail.com

                                                                   Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                                Au moment de l’AG

                                                                     Photo J. Martinez

Georges Bosch vient de nous quitter

Luttant avec courage et abnégation contre cette longue maladie destructrice, Georges Bosch, bien connu des Boulounencqs, vient de décéder à l’âge de 75 ans.

Homme amical, toujours prêt à rendre service, il avait intégré les établissements Sanit-Color, très connus à l’époque, travaillant avec son beau-père Joseph Ciprès et Jean Pujas.

Ses obsèques ont eu lieu ce lundi 13 février 2017 en l’église Sainte Marie en présence d’une très nombreuse assistance.

Nous présentons à son épouse Josette, sa fille Sylvie, ses petites-filles Léa et Lorie ainsi qu’à toutes sa famille nos sincères condoléances.

                                                                                J.M

17/02/2017

Téresa Rebull : Une vie à mille temps

« Femme de cœur et de combat » comme le souligne le titre de l’exposition actuelle qui se tient à la Maison de l’Histoire.

Téresa Rebull a hérité de sa jeunesse, de ses idéaux familiers, du contexte de son époque, tous les éléments nécessaires pour construire une œuvre assez exceptionnelle. D’une beauté physique rare, style Joan Baez des années 70, enrichie d’une beauté intérieure aussi remarquable, au caractère bien trempé, il n’était pas évident de mettre en forme cette œuvre si riche, me diront Christine Lavaill, commissaire de l’exposition et Robert Triquère de Balzac.Editeur.

C’est autour de l’autobiographie de Térésa Rebull « En chantant » et de l’aide précieuse du Conseil départemental, de la collaboration d’André Vinas, de Jacky Solé, historien de l’art et de nombreux autres intervenants que cette exposition a pu voir le jour, qui plus est, à la maison de l’Histoire, au cœur de l’espace Culturel de la ville dénommé « Espace Teresa Rebull » en 2014 par le maire Christian Olive, décédé depuis.

Une biographie assez remarquable. Née en 1919 en Catalogne du Sud au sein d’une famille fortement engagée dans l’action politique elle se verra dans l’obligation de fuir les troupes franquistes lors de la Rétirada en 1939. Montera à Paris et côtoiera Camus, Sartre et bien d’autres durant ces années d’exil. Elle se dirigera alors vers le théâtre, les arts, l’écriture de poèmes, la chanson, et s’engagera dans « La Nova canco Catalane » avec son ami Lluis Llach. Militante féministe avant l’heure, farouchement belle et libre, Téresa Rebull était une icône multiple pour les catalans.

Installée à Banyuls sur mer elle se mettra à la sculpture, à la peinture sous la figure tutélaire de son maître Cézanne. Elle s'éteindra à Banyuls en avril 2015. Touche à tout, véritable couteau suisse, elle s’immisce à la fois dans la musique, l’écriture, l’art en particulier, et la condition humaine.

Voilà donc le contenu d’une vie bien remplie, mis en scène remarquablement à la Maison de l’Histoire jusqu’au 27 février prochain.

Horaires d'ouverture : Espace Téresa Rebull, du Mercredi au Vendredi 10h00 - 12h00 / 14h00 - 17h00 (Vendredi jusqu'à 18h). Le Samedi : 9h00 - 13h00 Tél. : 04 68 83 75 01 06 51 02 88 49

                                                                           Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                               Lors du vernissage

                                                                    Photo J. Martinez

15/02/2017

Le club de cyclotourisme dans la bonne échappée

Réuni à la salle Jean Moulin, devenue exiguë du fait de la progression constante de ses adhérents, le club cyclo de la ville , bien connu de nos lecteurs, a tenu son assemblée générale ou l’on notait la présence de Georges Sanz, adjoint aux sports .

C’est le dynamique président Alain Hauet, qui adressa tout d’abord ses vœux pour 2017, avant de détailler les diverses animations réalisées par le club tout au long de l’année écoulée.

Coté finance, face à une saine gestion et un solde positif, le trésorier dira : « nous ne sommes pas à la rue » avant de remercier la municipalité, les sponsors, les donateurs pour leur précieuse aide. « Par contre, plus de rigueur au niveau des règlements, le paiement par chèque est fortement conseillé. »

Coté rapport d’activité, le club, grâce à une météo clémente parcours quelques 5000 kms/an dans tout le département, participe à toutes les pauses-café, au forum des associations, à l’Ardéchoise, à la journée mondiale Alzheimer.

Cependant le plus marquant cette année c’est la création d’une section VTT.

Une cellule sécurité a également été mise en place pour éviter quelques soucis majeurs ainsi qu’un atelier technique d’initiation et une bourse d’échange. « Il n’est pas question de concurrencer le secteur professionnel. » glissera le président.

Vote unanime pour la reconduction du bureau en place, seule nouveauté, l’intégration de Christian Béli. Ensuite l’on parla de projets de participation à telle ou telle manifestation avant de partager la traditionnelle galette des rois agrémentée de quelques bulles.

Contact : Amicale Cycliste du Boulou, Alain Hauet 06 20 05 51 86, e-mail hauet.allain@orange.fr

                                                                           Jacques Martinez

Blog 1.jpg

                                                    Le présidant à la parole

Blog 2.jpg

                                                        L’assistance à l’écoute

                                                                           Photo J. Martinez