25/03/2017

Présentation de la copie de l’épée du Pla de Molàs à la maison de l’histoire

Récemment, se déroulait à La Casa del Voló/Maison de l'Histoire la présentation de la reproduction à l'identique de l'épée (datée vers 120-100 av. J.-C.) trouvée au Pla de Molàs (Le Boulou). L’épée dans son fourreau a été découverte en 2007 par l’équipe des archéologues de l’Inrap dirigée par Jérôme Kotarba, à l’occasion des travaux routiers de la déviation de la RD 618 (commandés par le CD 66) à hauteur des Chartreuses du Boulou. Au vu de la nombreuse assemblée qui s'était déplacée pour l'événement, on ne doute pas de l'intérêt que suscite l'histoire de notre patrimoine.

Nous avons eu tout d'abord le privilège d'avoir un bref mais non moins captivant rappel historique, par Georges Castellvi, sur les divers peuplements de la Gaule à la Protohistoire et l’Antiquité. C'est ainsi que nous apprenions ou révisions nos lointains cours d'histoire. Les habitants de la Gaule (France actuelle) étaient appelés Celtes par les Grecs et Gaulois par les Romains, d'où l'appellation Gaule Celtique. Mais le sud était également peuplé de Ligures en Provence et en Ligurie, et d'Ibères au sud de l'Hérault et en Ibérie, la Gaule du Sud (celle qui nous intéresse sans chauvinisme...) appelée Gaule « Narbonnaise » était habitée par des tribus Ligures, Celtes et Ibères mais aussi par des Grecs dépendant de la colonie de Marseille. Voilà pourquoi on parle de ces peuples sous la dénomination de « Celtibères » à qui nous devons notre culture actuelle.

Une épée à l’identique

Ce fut ensuite au tour de Thierry Blaise, plasticien-maquettiste de l'atelier d'art de Belesta de nous expliquer avec humour et simplicité les différentes étapes qui l'ont conduit à reconstituer dans le détail l'épée antique. Fourreau, épée, ceinture de suspension, les secrets du travail de « l'artiste » nous ont été relatés.

C'est à partir d'une observation minutieuse de l'objet que Thierry Blaise a réussi à restituer un magnifique maillon de notre histoire.

Cette manifestation culturelle s’est prolongée par quelques questions et conversations individuelles avec les intervenants et s'est terminée par un pot de l'amitié offert par la municipalité.

ASPAVAROM : Association pour le Patrimoine de la Vallée de la Rome  

Blog 1.jpg

                Présentation de la dite épée à la nombreuse assistance par Nathalie Zanolin

Blog 2.jpg

Explications techniques par Thierry Blaise

Photo J. Martinez

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.