23/03/2017

Départ du XXI Festival Festival International de Musique jeunes Interprètes

Toujours à la baguette de ce festival, Michel Rubio a eu l’audace de présenter l’ensemble « Arkalto » composé exclusivement de 9 altistes avec l’apport d’un violoncelle.

Il est bon de noter, pour les non avertis, que l’alto n’est pas un violon, il est plus gros et se situe entre le violon classique et le violoncelle, c’est un instrument à part entière. « Il apporte un timbre plus chaleureux, plus persuasif. Ceux sont des sonorités différentes et va tés bien pour les tangos » glissera Antoine Dautry, créateur de cet ensemble en 2003.

« Arkalto » est la compression d’Ark archer en catalan et d’alto l’instrument. Véritable gageure, réelle aventure pédagogique d’un professeur, Antoine Dautry, qui avec ses étudiants les plus avancés et un seul instrument, arrive à un résultat non moins magnifique sur des œuvres « classique baroque » Vivaldi, Bach ou plus contemporaines Piazzola ou Chostakovitch.

« Certes pour en arriver là, nous avons travaillé énormément, avec entre autres Michel Michalakakos et Garth Knox, des musiciens reconnus. » nous dira Antoine Dautry professeur d’alto au Conservatoire à rayonnement régional de Perpignan.

Prochain prestation du Festival, le 30 avril 2017 avec un concert baroque « La rhétorique du timbre ». Lieu et heure, ultérieurement.

                                                                      Jacques Martinez

Blog.jpg

                                                              « Arkalto » à la manœuvre

                                                                       Photo J. Martinez

Les commentaires sont fermés.