13/03/2017

Rétrospective du peintre Michel Ternet à l’espace des arts

A l’exception de quelques toiles où apparaissent des corps, c’est une rétrospective de son travail représentant l’émergence de la Conscience au sein de la Matière que nous donne à voir le peintre en proposant des œuvres allant de 1988 à aujourd’hui.

Cette conscience est symbolisée ici par la lumière, omniprésente, se frayant un passage en émergeant de l’obscurité et qui éclaire parfois de manière quasi-biblique ce qui l’entoure, en l’occurrence la matière dont elle s’extrait et se libère en un jaillissement, une source lumineuse puissante et vive. La palette allie les couleurs chaudes et froides, rouge, ocre et bleu qui évoquent les éléments terre, feu, air et eau mais cela peut-être rattaché à notre planète comme à l’espace intergalactique car tout semble en mouvement, du moins, en suspens, en mutation entre l’élément solide et l’élément vaporeux.

On peut y voir le combat de l’esprit contre la matière grâce à l’usage que fait le peintre des clairs obscurs avec par endroit des épaisseurs et à d’autres, des transparences mais aussi parce que la gestuelle du peintre permet d’appréhender ce qui se passe sur la surface de la toile.

C’est ce qui rend d’autant plus riche son travail car tout en étant -pour la plupart du moins-, des travaux abstraits, une lecture se fait et une histoire universelle nous est contée: la naissance du monde et celle du savoir, la Connaissance.

Et c’est aussi, au final, l’histoire de la création, celle de la naissance d’une oeuvre, le combat du peintre face à la toile blanche: extirper ce que l’on porte en soi et créer un univers qui déjà nous échappe et appartient au monde. Exposition de Michel Ternet visible rue des écoles au Boulou à l’espace des arts jusqu’au 23 mars inclus.

Entrée libre du lundi au vendredi inclus (horaires sur: www.espacedesarts.pro). Contact: 04 68 83 36 32

Ternet EdA.jpg

                                                              Michel Terner devant une oeuvre

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.