04/03/2017

Le Distriport du Boulou, qualifié de centre du monde de l’informatique !

Certes, cette déclaration Dalinienne, un peu provocatrice, hautement symbolique fait suite à un faisceau de volonté de la part de l’Etat, du Conseil Départemental, de La CCV, de la CCI, du Distriport présidé par Robert Garrabé, de la ville du Boulou, de porter très haut la qualité d’accueil de cette plateforme économique. « Voilà le genre d’initiative résultant d’un travail en commun où chacun a vraiment joué son rôle. Nous avons ici la chance d’avoir cette ruralité active. » dira le sous-préfet Gilles Giuliani, au cours de la pose de la première pierre du Data Center en présence de Robert Garrabé président du Syndicat Mixte, d’Alain Torrent président de Communauté de communes du Vallespir, de Renaud Carboneil représentant le président Bernard Fourcade de la CCI, de Nicole Villard maire du Boulou et de Vincent Podlunsek de la socièté Adamentis, futur exploitant.

Côté projet

C’est le fruit fruit d’un partenariat public/privé, qui consiste à créer un Data Center, de proximité innovant et de faible consommation énergétique afin de répondre aux besoins exprimés en termes de sauvegarde et sécurisation de données ainsi qu'au traitement de l'information. Ce bâtiment modulaire en préfabriqué béton sera construit selon une solution innovante et sera clairement un facteur d’attractivité pour notre territoire. Position frontalière stratégique, proximité de l’autoroute, présence de plusieurs réseaux de fibre, implanté au cœur de deux zones d’activité le Boulou/Céret qui induisent plus de 1500 emplois, cette réalisation était une chance à saisir et à ne pas laisser passer. Pouvant diffuser autour d’un rayon de 200 km, Montpelier, Toulouse, Barcelone, cet outil permettra d’évoluer et d’avancer numériquement vers la liaison des deux Catalognes. Il sera « livré » avant le début de l’été.

Côté investissement

L’investissement total de l’ordre de un million d'euros est réparti de la façon suivante: 480 000 € par les instances ici représentées, bénéficiant du soutien de l’État avec une participation financière de 192 000 €, Adamentis apportera de son côté le complément de 500 000€. Pour sceller cette œuvre, fruit de l’intelligence humaine, un parchemin a été glissé dans un cartouche en cuivre, scellé dans la première pierre.

                                                                       Jacques Martinez

Indep 1.jpg

Blog 1.jpg

Lieu d’implantation à côté du pôle médical

Blog 2.jpg

                                            Moment symbolique de pose de la 1ère pierre

                                                                     Photos J. Martinez

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.