05/11/2016

Kellestom à l’Espace des Arts

Kellestom, diplômée des Beaux-Arts de Paris, vit et travaille à Montesquieu des Albères.

La découverte et l’observation des villes et des hommes autour du monde constituent pour elle une source constante d’inspiration. L’art est un vecteur vers une autre dimension, un moyen de faire jaillir la réalité sous-jacente, en sommeil derrière les apparences. Elle fait apparaître des personnages qui semblent émerger d’une réalité latente, des mailles de l’atmosphère. C’est une peinture lyrique, il y a du mouvement et pour les toiles aux teintes sourdes ou sombres qui certes comportent un côté obscur, la lumière n’est jamais bien loin. Comme dans une partition musicale dramatique.

On peut trouver dans certains travaux, une similitude avec l’art pariétal ; en effet, on distinguera des silhouettes brunes, élancées, qui rappellent les chasseurs de la préhistoire ; ces apparitions fugaces sur la surface de la toile semblent avoir traversé les couches successives du temps et font écho aux personnages urbains contemporains que l’on voit sur d’autres toiles semi-abstraites de l’artiste.

Cela signifiant, peut-être, que quelques soient les âges de l’homme, le temps et l’art sont les témoins de son passage sur terre, le premier, en faisant un simple mortel, le second, le rendant immortel. A voir rue des écoles au Boulou à l’espace des arts jusqu’au 9 novembre.

Pour tout renseignement : 04 68 83 36 32 et :www.espacedesarts.pro

kellestom à l'EDA.jpg

                                                                   Kellestom devant une œuvre

Les commentaires sont fermés.