19/07/2016

Clôture de la 20 édition du Festival de musique Jeunes Interprètes

Le temps passe certes, mais la musique reste pour le bienfait de l’humanité. Beau festival qui en appelle surement d’autres, ce cru 2016 a tenu son rang comme le dira Daniel Tosi : « Je suis très heureux d’avoir fait jouer de jeunes interprètes bien sûr mais aussi de jeunes enseignants qui se sont beaucoup investi durant leur jeunesse . L’intérêt de ce festival et ce, grâce à Michel Rubio, c’est d’avoir présenté deux doubles concertos, c’est rare.L’intérêt également c’est de découvrir des compositeurs comme Max Bruch (1838-1946). Qui connait dans la rue ce compositeur allemand qui a apporté un plus à la musique et surtout au violon ? »

Grace à un orchestre solide dirigé par Daniel Tosi l’on a pu entendre une œuvre majeure de Mozart, la symphonie concertante pour violon et alto où la conversation soutenue entre les deux solistes Julie Benderski et Antoine Dautry fut admirable.

Emotion présente aussi pour la jeune élève Floriane Naboulet dans son interprétation très juste dans le style de la sonate n°2 d’Eugène Ysaye et dans le tempérament lors de la danse espagnole de Manuel de Falla.

« Beau Festival de musique classique, un grand merci à Daniel Tosi toujours présent et aux sponsors qui nous permettent d’arriver à ce résultat. » dira en conclusion Michel Rubio.

                                                                            Jacques Martinez

2016 Festival JI n° 01.jpg

                        Antoine Dautry et Floriane Naboulet lors du festival de clôture

2016 Festival JI n° 02.jpg

2016 Festival JI n° 03.jpg

                                                                     Photos J. Martinez

Les commentaires sont fermés.