22/04/2016

Nos saveurs catalanes, une identité en péril ? Une conférence lors de la Sant Jordi

Blog 1.jpgParticulièrement riches et diversifiées, nos saveurs catalanes, issues d’un savoir-faire humain et d’un terroir varié seraient-elles en danger, comme nous l’explique Pierre Torres. Eh bien oui, car un certain manque au niveau de la communication, de l’ambition et la promotion favorise la mode du produit venu d’ailleurs. Un marché du terroir, à l’image de celui de Narbonne est inexistant dans notre capitale catalane.

Parmi les nombreux atouts, citons, la rosé des Pyrénées, de nombreux fromages, l’ognon rouge de Toulouges, le navet de Cerdagne, l’escalivade de légumes, le raisin Jaumet, la viande de races locales : brebis rouge du Roussillon, chèvre catalane, vache endémique des Albères, le goût du sagi, la charcuterie, la richesse de nos vergers, de nos vignobles, le couscouil, les roubillous, le rancio et surtout le pain tomate, véritable trait d’union intergénérationnel et d’unité sociale, etc…

Certes, issues d’exploitations à taille humaine, ces produits, ces saveurs sont tout de même mises en valeur par certains restaurateurs, revendeurs qui ont choisi le circuit court, garant de leur authenticité. Cependant pour éviter cette perte d’identité des campagnes promotionnelles hors département seraient salutaires.

                                                                                                Jacques Martinez

 

Pierre Torres au micro. Photo J. Martinez

Les commentaires sont fermés.