09/03/2016

Les « Citoyens Vigilants » se mobilisent

A l’initiative de la municipalité, de nombreux boulounencqs se sont rendus en mairie pour discuter sécurité. Sous la conduite de Georges Sanz, accompagné de la Gendarmerie et de la police Municipale, cette réunion de participation citoyenne a permis de mettre en place la nouvelle appellation de « Citoyens Vigilants ».

Oui car la structure « Voisins Vigilants », marque repère et commerciale ne sera plus utilisée.

Faisant état de toutes les interventions, chiffre à l’appui, de la Police Municipale, de la Gendarmerie, avec l’appui des Citoyens Vigilants, l’on notera une baisse de 46% des cambriolages dans notre commune.

Face à ce constat encourageant, la municipalité a décidé de mettre en place un Conseil Local de Surveillance et de Protection de la Délinquance (CLSPD). Cette structure, avec le concours de l’éducation nationale, de la préfecture, de toutes les entités des forces de l‘ordre, de délégués de quartier, aura pour mission d’informer les parents de délinquants, de les suivre, avec l’appui du milieu associatif. Certes pour les gros délits la justice est maître-d’œuvre.

Afin de se mettre en conformité, panneaux et étiquettes « Citoyens Vigilants » vont être réalisés et mis en place courant mars. Dans la pratique, rien ne change, signalement suspect, aide au voisinage, aux personnes âgées, entraide seront les mots clés de cette contribution citoyenne. Pas question de délation.

Une prochaine réunion permettra de finaliser la liste des participants afin de désigner des référents dans chaque quartier et mettre en place un réseau SMS performant.

Sachez toutefois que l’appel vers le 17 reste la manière la plus réactive actuellement.

                                                                                      Jacques Martinez

Blog 1.jpg

Blog 2.jpg

Blog 3.jpg

Blog 4.jpg

                                                         Les autorités présentes et l’assistance

                                                                                                  Photo J. Martinez

Les commentaires sont fermés.