23/02/2016

Mathieu Lopez, un artiste passionné à «La Nouvelle star»

Tout petit déjà, j’adorai écrire. J’ai écrit ma première chanson à 11 ans. Mon père aussi aime les mots, l’écriture, c’est lui qui m’a donné le goût du texte, de la métaphore, du débat et de la réflexion. Ma mère m’a beaucoup apporté, elle écoutait Brel, Brassens, Léo Ferré, que des auteurs à textes. Également, Miguel, un ami de la famille, venait à la maison faire des soirées guitare. C’est là que j’ai compris que c’était mon univers ».

À 26 ans, Mathieu est un auteur, compositeur, interprète inspiré : «À ce jour, j’ai 127 chansons terminées, texte et musique. Une quarantaine d’entre elles sortent du lot. Je suis un auteur spontané, j’écris sur le ressenti, sur l’instant ». Des mots fluides qui glissent sur la portée : «Je ne suis pas un illuminé, mon but c’est de me lever le matin et de faire de la musique. Mais je sais que c’est très difficile, le monde artistique ».

Mathieu Lopez à Barcelone à la rencontre de Charles Aznavour.jpgMathieu est «un garçon sans concession, entier, authentique », explique André Bonet, le président du Centre Méditerranéen de Littérature (CML) qui, pour le récompenser d’avoir gagné un Radio crochet avec la chanson Je me voyais déjà..., l’emmena à Barcelone, rencontrer Charles Aznavour qui dédicaçait son livre En haut de l’affiche.

Vainqueur du concours des Voix d’Or en 2014, catégorie auteur interprète, lauréat de la Voix 2 015 du Sud-Ouest, Mathieu Lopez a également à son palmarès le trophée de la Jeunesse 2015 mis en place par la MLJ (Mission Locale Jeunes) et la Caisse d’Épargne Languedoc avec, dans le jury, Cali, Grégoire Delacourt (La liste de mes envies), Cyril Massarotto et bien d’autres familiers des mots.

Poussé par Daniel Gasull, son manager (Dood Productions), encouragé par Hugues Di Francesco (Les Al Chemist) qui l’aide à se produire sous son nom de scène, “Padya”, en mémoire à son grand-père réfugié républicain espagnol, Mathieu Lopez a été sélectionné pour participer à l’émission de télé crochet La Nouvelle Star diffusée sur D8.

On saura ce soir si Padya, la pépite boulounencque, a retenu les faveurs du jury.

                                                                                          Jacques Martinez

Quelques dates : le 5 mars à Villelongue- dels-Monts pour Le monde de Thibault, le 12 mars au festival Glisse et O des Angles pour Mucoviscidose 66, en première partie de Sinsemilia (Tout le bonheur du monde), le 26 avril au chaudron à Bages et le 4 mai, au Palais des congrès de Perpignan en première partie de Mathieu Madénian.

Indep OK.jpg

Padya

                         Photo J. Martinez

                                                                                                                          

Les commentaires sont fermés.