05/12/2015

La chèvrerie du Boulou : vitrine sylvo-pastorale du département

C’est au cours des années 70 que le lotissement des chartreuses a vu le jour sur le massif des Albères. Au cours de l’année 2010, cet espace urbanisé est mis en zone rouge PRIF, c’est-à-dire qu’en cas d’incendie, impossibilité de reconstruire et aucune prise en charge des biens patrimoniaux par les assurances. Voilà que se pose la pérennisation du bâti et son inscription dans le développement durable.

Blog 2.jpgConcours de circonstances, Muriel Dorizi cherche avec son compagnon sur le pied mont des Albères, un espace pouvant accueillir un élevage caprin fromager (60 chèvres alpines, 2 boucs) à forte identité locale, conduit sur un mode extensif. Ayant sillonné le massif, pas de terrain libre : « on peut bétonner, mais pas de terrain agricole accessible ! » nous dira la chevrière, qui grâce au concours de la DDTM, de la Feder, de la Chambre d’agriculture, du Conseil général, de la Région se rapproche de la mairie du Boulou, en quête de résolution de ce délicat problème d’urbanisme implanté en milieu sylvo-pastoral.

Après presque 3 années de tractations, c’est en mai 2013 qu’un accord est conclu pour 5 ans « On doit maintenir cette coupure ouverte vis-à-vis des incendies (70 hectares) et l’état nous indemnise en conséquence, mais voilà il y a eu l’avant et l’après PAC, réduction des 2/3 des aides ! »

Dans ce contexte particulièrement agité actuellement, l’on doit mettre en exergue le débroussaillage rigoureux, effectué par les diverses entités administratives, les créateurs de la chèvrerie, la commune et les 200 propriétaires réunis en « AS des Chartreuses » sous la présidence de Georges Paramon, lui-même conseiller municipal de la ville. Grâce à ce travail et cet investissement la commune du Boulou a réussi à faire déclasser un PRIF, (unique en France), passage de zone rouge en zone bleue.

C’est ce qui explique cette journée découverte, de nos voisins de catalogne sud, de la Généralitat, impactés par l’incendie de juillet 2012, de Jean-François Astre de la DDTM, de Serge Payré du Conseil Départemental, de Jérôme Louvre du SIVU des Albères, d’Anne Rouquette de la chambre d’agriculture, du SDIS qui ont pu constater in situ ce partenariat effectué sur cet espace rural à vocation immobilière.

La chèvrerie du Boulou : 06 31 52 60 42

                                                                                         Jacques Martinez

Blog 1.jpg

Blog 3.jpg

Blog 4.jpg

Blog 6.jpg

                              Photos : Lors de la visite accompagnée de ces demoiselles, caprines évidemment.

                                                                                       Photos: Jacques Martinez

Les commentaires sont fermés.