27/07/2015

Vidéo-Conférence à la médiathèque

 

invit  A; Houdan.PNG

espaces culturels

24/07/2015

C'est parti pour "La Fiesta" dès vendredi 19h

Fiesta 1.jpg

La préfète en visite dans les entreprises Trescases et Abel

Récemment, Nicole Villard Maire du Boulou, recevait Josiane Chevalier, Préfète des PO et M. Giulani, Sous-Préfet de Céret pour une visite des usines de bouchons installées dans la ville. Les conseillers municipaux ainsi que les élus de la Communauté de Communes du Vallespir (CCV) et les représentants de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) ont accompagné la Préfète pour une visite des entreprises Abel et Trescases.

Prefete 2.jpg

C’est en 1936  que Monsieur Eusebio Abel fonde l’entreprise éponyme avec l'aide de sa femme et de quelques employés. Trois générations plus tard, Monsieur Alain ASPAR petit-fils du fondateur et son épouse, perpétuent l’esprit et les principes de fabrication des bouchons de liège.

Prefete 3.jpg

Photo: Eric Trescases (2éme à partir de la droite) présente son entreprise

L'entreprise Trescases quant à elle, fondée en 1876, forte de 47 salariés, s’est aujourd’hui associée à une entreprise portugaise pour l’élaboration de ses bouchons. (Révélateurs d’excellence depuis 1876: Dès l'origine tournée vers la fabrication de bouchons pour les grands vins tranquilles, notre entreprise fournit les plus illustres Domaines, Châteaux, Caves particulières, Maisons et Caves coopératives, certains depuis plus d'un siècle. Du vigneron indépendant aux majors du négoce et des caves coopératives, notre clientèle s'étend aujourd'hui dans plus de 15 pays sur les continents européen, américain et australien.  Le vin est notre histoire, le vin est notre monde.)

Fleurons de l’industrie Boulounencque, ces deux entreprises produisent des milliers de bouchons par an et fournissent pour les vins « tranquilles » les plus illustres Domaines, caves particulières et grandes maisons de vin français et étrangers.

La visite s’est terminée par le centre de formation 3B conseil tout fraichement installé dans ses nouveaux locaux, qui assure la formation des métiers « hôtellerie restauration » pour 60 professionnels et chercheurs d’emploi par an.

23/07/2015

Anniversaire et repas de clôture « Club Loisirs et Solidarité »

Le dernier après-midi récréatif de la saison s’est terminé dans la bonne humeur autour d’un loto et par la remise d’un bouquet agrémenté de friandises à Mme Suzanne Ribes, fidèle adhérente et nouvelle nonagénaire du club. Cette dernière très émue, a remercié chaleureusement l’assemblée.

Loisirs Solidarité 1.jpg

Suzanne Ribes, bouquet à la main, très entourée.

Pour clôturer également la saison les membres du club se sont retrouvés au restaurant du Mas de les Cluses dans une ambiance conviviale  et amicale. Se séparant en fin d’après-midi, le président Roger Courtiol et le conseil d’administration ont souhaité de bonnes vacances à tous les adhérents. Prochain rendez-vous le mardi 8 septembre 2015.

Loisirs Solidarité 2.jpg

                                               Il y avait du monde au restaurant

Gala de danses folkloriques

Ce jeudi 23 juillet à 21h30 sur la Rambla avec les groupes "La Joventut de perpiya" et "l'Esbart Dansaïre de Manresa".   Grand'Place . Gratuit

22/07/2015

Le BS XV organise ce mercredi 22 juillet un 'Loto Vacances'

Notez que le club organise un « Loto Vacances » sur la Rambla le mercredi 22 juillet à 21h00.

Buvette et grillade à partir de 19h00.

La ligne, point fort, de l’exposition de Jaume Mach à la médiathèque

Avec sa vision ésotérique et symbolique de l’art, Jaume Mach Planas nous invite une nouvelle fois dans son univers pictural en constante évolution. Fidèle à la médiathèque, il a, par ses créations la capacité de rendre visible l’invisible comme le décriait le maître Salvador Dalí. Grâce à l’utilisation de points composant ses lignes, d’un rythme bien défini, l’artiste couche sur ses toiles son ressenti, véritable lecture d’une vie personnelle ou non teintée d’émotions.

S’appuyant sur des recherches de peintres ou de philosophes tels que Platon qui ont analysé et défini la valeur, la structure, le rythme d’une ligne, l’artiste laisse entrevoir différentes silhouettes masculines avec le triangle ou féminines avec le triangle inversé par exemple.

Il est vrai cependant que pour le spectateur, l’analyse d’une toile de Jaume Mach est parfois difficile à interpréter, seule l’émotion ressentie en est l’essence. Face à ce travail qui touche à la fois la spiritualité, la conscience ou l’inconscience, l’abstrait ou la matérialité nous devons que saluer l’artiste qui nous invite à réfléchir sur le symbolisme des lignes.
Expo à voir jusqu’au 28 juillet à la Médiathèque avenue Léon-jean Grégory.

Contact 04 68 83 75 00

                                                                       Jacques Martinez

Mach 1.jpg

Jaume Mach Planas devant ses toiles

Blog 2.jpg                                                      Lors du Vernissage
 
                                                                             Photo Image 66

 

Un artiste catalan à découvrir:  Enric Puigsegur    www.puigsegur.com

 

21/07/2015

« De la toile au volume » de la plasticienne Lésignanaise Nathalie Vives-Detraz à l’espace des arts tout le mois de juillet.

Ce qui frappe dans le travail de l’artiste c’est d’abord une atmosphère particulière: tout est mis en œuvre pour créer un espace aéré, en apesanteur ; une ambiance qui permet de mettre en forme très peu d’éléments (faisant dire de la démarche du peintre qu’elle se situe entre abstraction et figuration) ici, les bogues et les graines ne sont pas que prétexte à une écriture plastique mais relèvent d’une symbolique forte: on n’aborde pas le thème des germinées sans un cheminement personnel, un sens aigü de ce qui fait la vie et par là même, l’art. Car l’un comme l’autre pour Nathalie Vives-Detraz sont intimement liés.

Et comment être artiste si ce n’est les yeux ouverts sur le monde, du moins sur un monde intérieur, celui qui murmure, qui chuchote et qui finit par imposer sa voix et son chemin. C’est sur ce chemin que nous emmène le peintre, d’un cheminement qui lui est personnel à nos propres pas sur ses traces. Et c’est dans ce partage, dans ce voyage, que tout le ressenti de l’artiste et notre rencontre avec lui se fait. En douceur mais avec une force qui trahit une grande volonté, une grande détermination. Les formes des bogues telles de petites barques sur le courant de la vie et les graines qui sont autant de petits univers contenant tous les possibles sont là pour dire l’éternel recommencement, l’inépuisable vitalité de la nature, toute chose qui échappe à l’homme, en un mot, le cycle ininterrompu de la vie et pour le peintre en recherche permanente, peut-être une quête de ce qu’est la peinture.

La palette des couleurs est elle aussi en accord avec cette écriture plastique, les gris très présents dans les compositions de Nathalie Vives-Detraz véhiculent une impression d’un monde en devenir, comme en sommeil et qui peu à peu, prend forme: la palette s’affirme alors à travers les bleus durs, les noirs. La surface de la toile est traitée avec beaucoup de liberté de manière à laisser du champ, à ouvrir l’espace, à ne pas contenir l’œuvre dans un format fermé, arrêté, rigide et là, il y a une totale cohérence avec le thème choisi par le peintre.

Tout est en gestation, tous les éléments sont présents pour perpétuer la vie qui, si elle est contenue un temps, va prendre son envol, librement et créer d’autres espaces de vie. De même, Nathalie Vives-Detraz quitte le format classique des toiles pour s’approprier d’autres supports, ludique comme les rouleaux de carton ou familier comme le papier qui transmet à l’instar des manuscrits des temps reculés, des messages intemporels à travers une vraie écriture plastique, le langage si particulier, riche et sensible de l’artiste.A voir rue des écoles au Boulou « espace des arts » ; entrée libre du mardi au samedi inclus (fermé les jours fériés).

Pour tout renseignement, un lien : www.espacedesarts.pro 04 68 83 36 32

E d Arts.jpg

Photo : l’artiste et ses créations. Montage JM

19/07/2015

Les commerçants en assemblée générale extraordinaire

On ne peut pas dire que l’ambiance et l'entente cordiale soient au beau fixe en cette période estivale du côté du commerce local.

Devant un parterre d’adhérents, le président Eric Bassou dira en ouverture : « l’heure est grave, en plein été, la balle est actuellement dans les mains de chacun d’entre vous, soit on s’aborde l’association, soit on continue mais sachez que l’actuel bureau est démissionnaire dans son ensemble. » 

Après cette mise au point, Joël Brial présenta le rapport moral d’activité de l’année écoulée, mettant l’accent sur la goutte d’eau qui fit déborder le vase : l’annulation de la foire exposition au mois de mai dernier précisant au passage un manque réel d’investissement de la part des adhérents.

Obtenant le quitus, Sophie Froger, trésorière, distilla l’exercice financier au solde légèrement déficient du fait de l’annulation de quelques événements.

Le quitus  également acquis, ce fut au tour   d’un agent de La CCI de prendre la parole, donner lecture de sa prospective sur le terrain et traduire : « vous devez impérativement changer les statuts de l’actuelle association, créer un conseil d’administration qui élira par la suite un bureau pour 3 ans. Cependant à la demande unanime il doit y avoir une parité totale entre le cœur de ville et la zone d’activité. Tout n’est pas perdu il vous faut rebondir. Sachez tout de même, que plus d’association, veut dire plus de subvention ! »

Face à la situation, après moultes palabres et chuchotements courtois, une liste d’éventuels repreneurs fut établie et actée.

Cette dernière se réunira le lundi 20 juillet pour mettre sur rail un nouveau bureau afin que le commerce local se ressaisisse.

                                                                             Jacques Martinez

Blog 1.jpg

Blog 2.jpg

Photo : Le bureau démissionnaire et les adhérents à l’écoute.

                                                                 Photos  Image 66

" Les Ors du Baroque" au Monastir del Camp à Passa

Passa.jpg

Sortie Cyclo de ce dimanche 19 juillet

Randonnée des 2 Soleils, St Cyprien, départ stade Capelans, St Cyprien sud

Sortie club  115 Km :

Départ 7h00 de la Rambla, Le Boulou, 7h15 de St Jean, 7h30 de Céret. Circuit : Le Boulou, St Jean, Céret, Le Vila, Taillet par ancienne route, Calmeilles, Col de Fourtou, Col Xatard, Col Palomére, Vinça, Bouleternere, Boule d’Amont, Col Fourtou, Calmeilles, Oms, Col de Llauro, Céret, St Jean, Le Boulou

Groupe 2:  60Km

Le boulou, Ceret, Le Vila, Taillet, Col de Fourtou, Oms, Col de Llauro, Llauro, Fourques, Passa, Tresserre, Le Boulou

18/07/2015

"Le symbolisme des lignes" à la médiathèque municipale: Vernissage samedi 18 juillet à 11h30

Mach Médiathèque.jpgAutodidacte, Jaume Mach Planas, originaire de La Jonquera, se consacre à la peinture depuis une dizaine d'années. L’artiste est en constante évolution dans son œuvre. L'an passé à la médiathèque, Jaume Mach Planas  avait fait partager au public les mythes des Aborigènes d'Australie. Du 7 au 29 juillet 2015, le peintre qui travaille actuellement sur du méthacrylate, explore la signification des lignes comme un symbole de l'énergie. Chaque tableau est l'extrapolation picturale d'une histoire vécue par un être humain jusqu'à la représentation d'un événement vécu par l'ensemble d'une communauté. Le résultat obtenu par Jaume Mach Planas est une carte astrale picturale d'un fait ou d'une personne, figée dans le temps et inscrite dans chaque œuvre. Médiathèque: 04 68 83 75 00

Le vernissage aura lieu samedi 18 juillet à partir de 11h30 à la médiathèque. Entrée Libre Infos : 04 68 83 75 00