22/07/2015

La ligne, point fort, de l’exposition de Jaume Mach à la médiathèque

Avec sa vision ésotérique et symbolique de l’art, Jaume Mach Planas nous invite une nouvelle fois dans son univers pictural en constante évolution. Fidèle à la médiathèque, il a, par ses créations la capacité de rendre visible l’invisible comme le décriait le maître Salvador Dalí. Grâce à l’utilisation de points composant ses lignes, d’un rythme bien défini, l’artiste couche sur ses toiles son ressenti, véritable lecture d’une vie personnelle ou non teintée d’émotions.

S’appuyant sur des recherches de peintres ou de philosophes tels que Platon qui ont analysé et défini la valeur, la structure, le rythme d’une ligne, l’artiste laisse entrevoir différentes silhouettes masculines avec le triangle ou féminines avec le triangle inversé par exemple.

Il est vrai cependant que pour le spectateur, l’analyse d’une toile de Jaume Mach est parfois difficile à interpréter, seule l’émotion ressentie en est l’essence. Face à ce travail qui touche à la fois la spiritualité, la conscience ou l’inconscience, l’abstrait ou la matérialité nous devons que saluer l’artiste qui nous invite à réfléchir sur le symbolisme des lignes.
Expo à voir jusqu’au 28 juillet à la Médiathèque avenue Léon-jean Grégory.

Contact 04 68 83 75 00

                                                                       Jacques Martinez

Mach 1.jpg

Jaume Mach Planas devant ses toiles

Blog 2.jpg                                                      Lors du Vernissage
 
                                                                             Photo Image 66

 

Un artiste catalan à découvrir:  Enric Puigsegur    www.puigsegur.com

 

Les commentaires sont fermés.